Affaire DSK : le procureur de New York recense ses derniers atouts

le
0
Cyrus Vance passe en revue les éléments à charge que pourrait encore utiliser l'accusation.

L'édifice a reçu une forte secousse mais les fondations tiennent-elles toujours ? La solidité de son dossier : c'est désormais la principale question que se pose l'équipe du procureur, obligée d'en tester toutes les pièces. Avant d'arrêter une stratégie face à des avocats de la défense très fermes, qui affichent leur volonté de ne rien négocier, Cyrus Vance doit compter ses atouts, écarter un instant les éléments périphériques sur le passé de Nafissatou Diallo, apparus depuis une semaine, pour revenir à l'essentiel : les indices sur une tentative de viol pèseraient-ils davantage, devant des jurés, que les zones d'ombre de la femme de chambre ? À ce jour, la ligne officielle de l'accusation reste celle exprimée vendredi par l'assistante de Cyrus Vance en termes alambiqués : «L'existence d'une relation sexuelle a été et reste corroborée par des preuves médico-légales et la période très brève dans la suite de l'hôtel penche fortement dans le sens

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant