Affaire DSK-Diallo : le démenti du groupe Accor

le
1
INFO LE FIGARO - Le groupe Accor, auquel appartient le Sofitel de New York, réplique à l'article du New York Review of Books évoquant la thèse d'un complot contre Dominique Strauss-Kahn.

Le journaliste de la revue américaine, qui affirme s'appuyer sur les enregistrements des caméras de surveillance de l'hôtel, décrit dans cet article une «danse de joie» entre le responsable technique de l'hôtel et un autre employé vers 13h30 ce samedi 14 mai, près du PC Sécurité de l'établissement où Nafissatou Diallo avait été emmenée après avoir dénoncé son agression.

«L'article affirme que deux employés du Sofitel auraient été filmés par les caméras de surveillance de l'hôtel «se réjouissant» pendant trois minutes. En réalité, ces faits ont duré huit secondes, sans qu'aucune «extraordinaire danse de fête» n'ait pu être constatée», assure le Sofitel.

Le management de l'hôtel dit avoir interrogé ces deux hommes depuis la parution de l'article. Ils «ont catégoriquement nié que cet échange ait quelque lien que ce soit avec Monsieur Strauss-Kahn».

Par ailleurs, le groupe Accor apporte des précisions sur l'occupation de la chambre 2820 qui se

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marconge le samedi 26 nov 2011 à 14:43

    Ils vont tout faire pour le réhabiliter, quitte à nous prendre pour des demeurés. Son « sex addict » a été sa perte, voulu ou pas, peu importe. Tous les gens biens placés étaient au courant. Maintenant, le monde entier le sait. Qu'il reste où il est, il y en a suffisamment à l’UMPS et au gouvernement Sarkosy.