Affaire DSK : chaque camp se dit conforté par la vidéo

le
0
Loin de faire la lumière sur ce qui s'est passé au Sofitel, les images inédites des caméras de surveillance diffusées jeudi sont utilisées par les pro-Diallo et par les pro-DSK pour accréditer leurs thèses contradictoires.

La séquence des images diffusées jeudi par BFMTV dure 5 minutes. Cinq minutes qui prouvent, selon qui parle, que Dominique Strauss-Kahn ment, que Nafissatou Diallo ment ou que la police ment.

Les avocats de la victime supposée ont promptement réagi jeudi. Au cours d'une conférence de presse, ils ont diffusé et commenté certaines de ces images. Celles-ci, estiment-ils, montrent que Nafissatou Diallo a «dit la vérité». Pour preuve, selon eux, cette scène qui se déroule dans un couloir de service et où l'on voit la femme de chambre guinéenne mimer à sa supérieure l'incident qu'elle dit avoir eu avec Dominique Strauss-Kahn. «Il n'y avait pas de complot, conclut Me Kenneth Thompson, c'est une absurdité».

«Comme on n'a pas les paroles on peut tout supposer»

Au contraire, estime Michel Taubmann, le biographe de Dominique Strauss-Kahn, pour qui «une chose est avérée par ces images (...): c'est que la version officielle qui a été donnée était fausse». Lui s'ap

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant