Affaire DSK : ce que change l'interview de Diallo pour le procès

le
0
Une semaine avant la prochaine audience de Dominique Strauss-Kahn, la plaignante s'est exprimée dans les médias sur les circonstances de l'agression présumée.

En exposant pour la première fois le visage et le récit de Nafissatou Diallo à l'opinion publique américaine -voire mondiale-, les défenseurs de la jeune femme jettent toutes leurs forces dans la bataille pour éviter que «l'affaire DSK» ne soit close. «C'est très inhabituel qu'une victime présumée de viol témoigne ainsi longuement et publiquement dans la presse avant un procès», estime Denis Chemla, avocat chez Herbert Smith. «Le but est évidemment de mettre le procureur sous pression, pour qu'il n'abandonne pas les charges, ajoute ce spécialiste de la procédure américaine, notamment en jouant une nouvelle fois sur la corde très sensible aux États-Unis de la race de la plaignante.» Les avocats de Dominique Strauss-Kahn, Benjamin Brafman et William W.Taylor III, ont eux dénoncé «un cirque indécent» destiné à influencer l'opinion publique.

Après la rencontre organisée entre le procureur de New York et l'avocat français de Tristane Banon, David Koubbi,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant