Affaire DSK : Banon ira «jusqu'au bout»

le
0
La romancière s'est exprimée jeudi pour dire que sa détermination était intacte et réaffirmer que d'autres femmes avaient été victimes de DSK.

Invitée d'Yves Calvi sur RTL jeudi, la romancière Tristane Banon a raconté une nouvelle fois son combat contre Dominique Strauss Kahn. Venue sans son avocat, David Koubbi elle a dit sa détermination et sa volonté d'être confrontée à l'ancien patron du FMI. «Je veux qu'il me regarde regarde droit dans les yeux et dise que ma version des faits est imaginaire. J'irai jusqu'au bout» a-t-elle confié affirmant une nouvelle fois : «Il y a d'autres victimes. Je ne peux pas donner des noms. Elles parleront devant un juge d'instruction mais ne veulent pas vivre la guerre médiatique que je subis».

Tristane Banon clame avec force qu'elle n'est «pas une déséquilibrée». «Je suis romancière et peut-être plus sensible que d'autres», assure celle pour qui «la parole de la victime n'est jamais écoutée, toujours dénigrée». «Pourquoi systématiquement quand on est victime d'une violence sexuelle, on est trop petite, trop grande, trop blonde , trop noire, trop étrang

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant