Affaire Dieudonné : le n°1 des jeunes PS des Pyrénées-Orientales démissionne

le
10
Affaire Dieudonné : le n°1 des jeunes PS des Pyrénées-Orientales démissionne
Affaire Dieudonné : le n°1 des jeunes PS des Pyrénées-Orientales démissionne

Victime collatérale de l'«affaire Dieudonné» ? Le responsable des jeunes socialistes des Pyrénées-Orientales, Anthony Cortès, a été contraint de démissionner après avoir soutenu Dieudonné au nom de la liberté d'expression. Il s'est ensuite défendu de soutenir les «thèses fumeuses» de l'humoriste controversé, actuellement visé par une enquête pour incitation à la haine raciale et dont Manuel Valls souhaite interdire les spectacles. 

«J'ai démissionné parce que ça prenait trop d'ampleur», explique Anthony Cortès à l'AFP en invoquant les remous suscités après la parution d'un article sur le sujet dans le quotidien l'Indépendant et les demandes de démission émanant de son mouvement.

Des tweets et des regrets

Il y a quelques jours, l'animateur départemental du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) depuis août dernier, avait écrit sur son compte Twitter avoir «honte de (son) ministre de l'Intérieur» Manuel Valls et de sa volonté d'interdire les spectacles de l'humoriste. Ceux qui «favorisent le trouble à l'ordre public ne sont pas ceux que l'on croit», ajoutait-il. «Dieudonné combat le racisme en affrontant les non-dits communautaires, et le fait avec talent» écrivait-il. 

Ces commentaires, le jeune homme de 22 ans les a depuis effacés de son compte Twitter. Mais en voici une capture d'écran.

Aujourd'hui, Anthony Cortès se défend de soutenir les «thèses fumeuses» de Dieudonné, dont il dénonce au contraire les idées «antisémites, antisionistes et complotistes». Il dit aussi regretter avoir «parlé au nom» du MJS, dont il est membre depuis depuis deux ans. Et ajoute qu'il ne se voit pas prendre part à la campagne pour les municipales, «avec l'étiquette négative, qu'on m'a donnée, de soutien de Dieudonné». 

Je suis peiné par la mauvaise interprétation qui a été faite de ces mots. Je n'ai jamais été dans le camp de la haine, et n'y serai ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Georg47 le lundi 13 jan 2014 à 15:02

    Mauvaise interprétation ? Mon oeil ! si on ne sait pas s'exprimer clairement il faut s'abstenir et si on s'exprime il faut assumer

  • berco51 le jeudi 9 jan 2014 à 16:38

    Je me pose aujourd(hui de sérieuses questions sur la puissance un certain lobby

  • JERIKAE2 le mardi 7 jan 2014 à 08:15

    un en foi ré de moins pour le futur

  • dratiser le dimanche 5 jan 2014 à 17:26

    le FN et ses commerciaux qui "soutiennent" un black ............ va comprendre charles sachant qu'il eut été le premier à subir le traitement qu'il preconisegrotesque tout ça , les uns comme les autres

  • idem12 le samedi 4 jan 2014 à 09:54

    Obligé de s'excuser de défendre la liberté d'expression , mais quel monde vivons nous ?

  • papy988 le vendredi 3 jan 2014 à 09:01

    Votez FN 2014 et 2017!

  • M1903733 le jeudi 2 jan 2014 à 20:36

    Démissionner mon œil,virer plutôt comme ci ça ce passait à Cuba

  • frk987 le jeudi 2 jan 2014 à 18:04

    Un membre du PS pour la liberté d'expression, il a tout compris le gamin !!!!

  • brinon1 le jeudi 2 jan 2014 à 17:38

    va t il mélanchoner ou BleUmariniser ?

  • zoila5 le jeudi 2 jan 2014 à 17:37

    Non, mais dans un camp de ré.éducation façon R.évolution culturelle m.aoïste... Je mets des points partout.