Affaire des transferts à l'OM : quand Bernès voulait Gourcuff à tout prix

le , mis à jour le
0
Jean-Pierre Bernès, fin 2004. Au téléphone, celui qui se dit l'agent « le plus puissant du football français » défouraille à tout-va contre les dirigeants de l'OM.
Jean-Pierre Bernès, fin 2004. Au téléphone, celui qui se dit l'agent « le plus puissant du football français » défouraille à tout-va contre les dirigeants de l'OM.

Trois jours après les révélations du Canard enchaîné, c'est au tour du quotidien L'Équipe de publier ce samedi onze nouveaux extraits des écoutes téléphoniques concernant Jean-Pierre Bernès, mises en place dans le cadre de l'affaire des transferts suspects de l'Olympique de Marseille, entre 2011 et 2012.

L'Équipe révèle que l'« agent le plus puissant » du football français - d'après ses propres dires - a tenté de placer Yoann Gourcuff à l'OM, en 2011-2012, par le biais de Didier Deschamps. Mais l'actuel sélectionneur de l'équipe de France, qui entraînait à l'époque les joueurs de Marseille, ne s'est pas laissé faire. « Non, non, non. Je dis non, Jean-Pierre, non, non. Pas là, pas comme ça. En l'état actuel, non, non, c'est pas possible. Et puis, le salaire qu'il a... Il est plus important que Lucho encore. Pitié, euh, non, non. On ne peut pas Jean-Pierre, pas comme ça quoi... » a rétorqué Dider Deschamps à son agent. En 2011, Yoann Gourcuff jouait alors pour l'Olympique lyonnais.

Un « putsch » contre Margarita Louis-Dreyfus

André-Pierre Gignac, Stéphane et Rolland Courbis, José Anigo et Vincent Labrune : tout le monde en prend pour son grade dans ces nouvelles écoutes dévoilées par le quotidien sportif. Mais c'est la propriétaire du club, Margarita Louis-Dreyfus, qui est au centre des critiques de Jean-Pierre Bernès. « La femme à Dreyfus, elle...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant