Affaire des tableaux : Guéant conteste les accusations du Point

le
0
INFO LE FIGARO - Mis en cause par l'hebdomadaire Le Point , l'ancien ministre de l'Intérieur réfute la version selon laquelle les 500.000 euros qu'il aurait perçus pour une vente de tableaux auraient été payés par un avocat de Djibouti.

«J'ai pour position de principe de ne plus parler de ces affaires-là. Je n'ai jamais entendu parler d'une telle hypothèse.» Est-elle farfelue? «Oui. Je suis bien placé pour le savoir.» L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant a accepté de réagir aux accusations formulées dans l'hebdomadaire Le Point à paraître jeudi, et dont la teneur de l'article est mise en avant dès ce mercredi sur le site Internet de l'hebdomadaire. «L'ex-bras droit de Sarkozy a menti», écrivent sans fioriture les rédacteurs de l'article en ligne.

Selon Le Point, les 500.000 euros arrivés de l'étranger sur le compte de l'ex-ministre en 2008 proviendraient d'un avocat djiboutien bien connu dans le milieu des affaires. L'ancien s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant