Affaire des écoutes Sarkozy : Taubira admet s'être «trompée de dates»

le
164
Affaire des écoutes Sarkozy : Taubira admet s'être «trompée de dates»
Affaire des écoutes Sarkozy : Taubira admet s'être «trompée de dates»

L'«affaire des écoutes de Sarkozy» est devenue, en quelques heures, l'«affaire Taubira». Après la dénonciation d'un «détournement de procédure» par nombre de juristes, la question de la responsabilité de l'actuel gouvernement a explosé à la figure de la ministre de la Justice. Dans un véritable exercice de style, Christiane Taubira a assuré mercredi ne pas avoir menti au sujet de sa connaissance des écoutes de l'ancien président de la République et de son conseil dans le cadre de l'affaire du supposé financement de sa campagne présidentielle de 2007 par Mouammar Kadhafi. C'est à cette occasion que les enquêteurs auraient découvert que Gilbert Azibert, avocat général à la Cour de cassation, renseignait discrètement l'ancien chef de l'Etat sur l'affaire Bettencourt via son ami de toujours, Me Thierry Herzog.

Ce jeudi, dans un entretien au Monde, elle a réaffirmé qu'elle n'envisageait pas de démissionner. Dans la matinée, plusieurs ministres et députés PS sont également montés au créneau sur les plateaux des matinales de radio et de télévision pour la défendre. A la mi-journée à Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour une visite du tribunal de grande instance, elle était tout sourire. Même sourire dans l'après-midi à l'issue d'un entretien d'une cinquantaine de minutes - prévu de longue date - avec François Hollande. «Le président n'a même pas eu à lui renouveler sa confiance car ce n'était absolument pas le sujet de cette réunion», glissait-on à l'Elysée. Enfin, en début de soirée, Christiane Taubira a esquissé un début de mea culpa sur Canal +.

>>> Retrouvez le récit de ce jeudi minute par minute :

19h50. Taubira admet s'être trompée de dates. Invitée du «Grand Journal» sur Canal+, la ministre de la Justice lâche : «Oui je l'admet, je me suis trompée de dates». «Mais quel intérêt y a-t-il à ce que je me sois trompé de dates ?» se défend la garde des Sceaux. Pour elle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • idoine37 le vendredi 21 mar 2014 à 14:55

    vous vous rendez compte de quel cirque ils sont capables avant les élections pour espérer récupérer des voix innocentes et sans doute paumées...

  • mlaure13 le vendredi 14 mar 2014 à 19:31

    Une petite avant dîner ......

  • 2445joye le vendredi 14 mar 2014 à 19:15

    Une sortie par le haut pour tout le monde pourrait consister à la mettre au Panthéon de son vivant.

  • gyere le vendredi 14 mar 2014 à 19:04

    Je vous dis la suite... Les fonctionnaires en charge chez le "Lecteur du Monde" viennent déclarer qu'ils étaient prévenus de la perquisition chez Me Herzog le 4 mars... En parlant avec leur patron, celui-ci aurait pu faire l'économie de l'achat du journal....

  • ppetitj le vendredi 14 mar 2014 à 19:02

    La garde des "sots" qui est une menteuse invétérée...Mais chez le PS cela doit être une qualité au vu du poste occupé....

  • kejocol le vendredi 14 mar 2014 à 18:16

    ca sent l'affaire Cahuzac. elle se prend un grand coup derriere la tete, elle, la justiciere et l'irreprochable. Marine rit de plus en plus. PS et UMP mal barré pour les elections, alors il ne reste plus que le FN.

  • gyere le vendredi 14 mar 2014 à 18:10

    rodde je partage votre avis, depuis des lustres, j'ai pensé à une lueur de réalisme venant de JC quand il a dit : "non la démocratie n'est pas confisquée"..; C'était reconnaître implicitement que la démocratie a été confisquée par les partis et les syndicats.... Le petit sectaire n'a décidément pas plus de respect pour la gente féminine que son idole au scooter!!

  • rodde12 le vendredi 14 mar 2014 à 16:54

    La seule solution pour éviter le naufrage est que les députés socialistes honnêtes, votent contre ce ministère de caricature pour installer des gens raisonnables. Si vous y remettez la droite les mêmes vont continuer sans honte à cracher leur bile. Il faut qu'ils la ravalent. C'est le système même des partis qui est nocif. Il ne fallait pas les payer. Ils ne sont là que pour le fric.

  • lenip le vendredi 14 mar 2014 à 15:27

    si elle se trompe de date c est grave !!!!!! car en justice combien de voleurs tueurs se sont retrouves dehors a cause de C........ies comme celle la !!!!! menteuse, i d i o t e, incompetente !!!!!

  • fgino le vendredi 14 mar 2014 à 15:16

    on ferait mieux d'écouter Carla Bruni, plutôt que Nicolas SARKOZY, Carla a la voix douce , elle me rappelle Françoise Hardy de mes 20 ans !!