Affaire des e-mails : M. Obama s'interroge sur la décision du FBI

le
1
Barack Obama salue ses supporteurs lors de son meeting de soutien à Hillary Clinton à Chapel Hill (Caroline du nord) le 2 novemnbre.
Barack Obama salue ses supporteurs lors de son meeting de soutien à Hillary Clinton à Chapel Hill (Caroline du nord) le 2 novemnbre.

Sans citer le directeur de la police fédérale, le président a critiqué son choix d’annoncer la réouverture de l’enquête sur les e-mails d’Hillary Clinton à quelques jours du vote.

Le fait du jour Le président Barack Obama est sorti de sa réserve, mercredi 2 novembre, à propos de l’initiative du directeur du FBI, James Comey, d’ouvrir à onze jours des élections une nouvelle enquête liée à l’utilisation d’un serveur privé par la candidate démocrate Hillary Clinton lorsqu’elle était secrétaire d’Etat, de 2009 à 2013. « Il existe une norme selon laquelle lorsqu’il y a des enquêtes, nous ne travaillons pas sur des insinuations, des informations incomplètes ou des fuites », a estimé le président dans un entretien à la chaîne NowThisNews, sans mentionner une seule fois le nom de M. Comey. « Nous travaillons sur la base de décisions concrètes. Lorsque cela a été examiné à fond la dernière fois, la conclusion du FBI, la conclusion du ministère de la justice, la conclusion d’enquêtes répétées du Congrès, ont été qu’elle avait fait quelques erreurs, mais qu’il n’y avait rien de passible de poursuites », a ajouté M. Obama. Deux jours plus tôt, son porte-parole, Josh Earnest, avait indiqué qu’il ne pouvait « ni défendre ni critiquer » la décision de M. Comey, faute « d’informations indépendantes ». Écartant toute forme de calcul politique de la part du patron de la police fédérale, M. Earnest avait répété que le président considérait toujours ce dernier comme « un homme intègre » et « un homme de principes ».

La citation du jour « Je ne peux pas voter, si vous le pouvez, vous le devez. » Chelsea Manning a lancé mercredi 2 novembre un appel à voter publié dans le...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlcbnb il y a un mois

    les casseroles tombent de partout, à se demander si les uns et les autres n'avaient pas tout fait pour les enterrer. Tout ceci laisse à penser que les candidats ne défendent pas un programme, mais s'attaquent mutuellement à coup de casserolles.