Affaire d'esclavage à Londres : une mort mystérieuse en 1997

le
0
De nouveaux détails ont émergé sur le couple qui a exploité pendant trente ans trois femmes. Maoïstes extrêmes, ils avaient fondé une communauté quasi sectaire. Un de ses membres est tombé d'une fenêtre dans des conditions floues en 1997.

C'est une énigme supplémentaire dans le puzzle que doivent résoudre les policiers britanniques qui enquêtent sur l'affaire des trois femmes séquestrées de Londres. On sait désormais qu' Aravindan et Chanda Balakrishnan, le couple qui les aurait exploitées durant trente ans, avait instauré un collectif maoïste au fonctionnement proche de la secte. La presse anglaise a aussi révélé lundi qu'une des membres de ce groupe est morte dans des conditions mystérieuses en 1997.

Originaire du Pays de Galles, Sian Davies avait rejoint la mouvance des Balakrishnan en 1973, à son arrivée à Londres, où elle s'était installée pour poursuivre ses études de droit. Elle avait rapidement cessé de donner des nouvelles régulières à sa fami...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant