Affaire Colonna : un juge contre un avocat

le
0
Gilbert Thiel poursuit en diffamation Me Pascal Garbarini, avec en toile de fond un épisode insolite survenu lors du dernier procès du berger corse condamné pour l'assassinat du préfet Érignac.

L'incident avait eu lieu le vendredi 27 mai 2011 à 10h30. Le troisième procès d'Yvan Colonna avait commencé le 2 mai. En première instance, ce militant nationaliste corse avait été condamné - comme deux de ses anciens amis avant lui - à la perpétuité pour l'assassinat du préfet Érignac, le 6 février 1998. Appel. Nouvelle condamnation, assortie d'une période de sûreté de 22 ans. Cassation. Procès de la dernière chance pour la défense et l'accusé qui crie son innocence en ce mois de mai 2011.

Le 27, c'est la journée des juges: les trois magistrats antiterroristes cosaisis de l'instruction sont appelés à témoigner, ce qui prédestine l'auditoire à une longue, très longue sieste. Le matin, Jean-Louis Bruguière se présente au micro, aussi sûr de lui qu'à son habitude, m...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant