Affaire Cassez : Paris s'estime «trahi» par Mexico

le
0
Le dossier de la Française emprisonnée au Mexique reste dans l'impasse. L'ambassadeur du Mexique à Paris a quitté mercredi le Sénat pour protester contre l'évocation du sort de la jeune femme par Michèle Alliot-Marie

Le dossier de Florence Cassez est entré dans une impasse. Nicolas Sarkozy et son homologue mexicain, Felipe Calderon, n'ont finalement pas eu d'échange direct mercredi, mais le chef de l'État a redemandé au Mexique de respecter les conventions internationales qu'il avait signées.

Tandis que Mexico se crispe, Paris se sent trahi, indique une source proche du dossier. Si le Mexique n'apprécie pas que la décision rendue par sa Cour de cassation, condamnant Florence Cassez à 60 ans de prison malgré des anomalies dans l'enquête, soit contestée, la France estime que les autorités mexicaines n'ont pas tenu leurs engagements.

L'affaire remonte à 2007. Après son élection, Nicolas Sarkozy reçoit les parents de Florence Cassez. Près de 1600 Français sont détenus à l'étranger, mais le cas de la jeune femme, dont l'arrestation a été spectaculairement «reconstituée» pour être diffusée sur les télévisions mexicaines, retient l'attention de l'Élysée. À la suite

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant