Affaire Cassez : des juges sous influence

le
0
Un hebdomadaire mexicain révèle les rencontres entre le secrétaire particulier du président Calderon et les magistrats.

À Mexico

Les juges, qui ont rejeté le recours d'amparo (pourvoi en cassation) de Florence Cassez, le 10 février, auraient subi des pressions directes du gouvernement de Felipe Calderon. C'est ce qu'affirme le journal d'investigation Proceso dans sa dernière édition.

Citant des sources judiciaires et diplomatiques, sans les nommer, l'hebdomadaire de référence raconte que Roberto Gil Zuarth, le secrétaire particulier du président mexicain, aurait déclaré aux juges que s'ils innocentaient Florence Cassez «non seulement le ministre de la Sécurité publique (Genaro Garcia Luna) tombait, mais aussi la lutte du gouvernement contre la délinquance organisée».

Genaro Garcia Luna était, à l'époque des faits, le directeur de l'Agence fédérale d'investigation, qui a procédé à l'arrestation de la Française. Devenu depuis ministre de la Sécurité publique, il est un élément essentiel de la guerre ouverte par le gouvernement Calderon contre le narcotrafic. Un conflit qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant