Affaire Cahuzac : les aveux de Condamin-Gerbier

le
1
Pierre Condamin-Gerbier, Pierre Paul André Gerbier de son vrai nom, a été auditionné par la commission d'enquête sur l'affaire Cahuzac.
Pierre Condamin-Gerbier, Pierre Paul André Gerbier de son vrai nom, a été auditionné par la commission d'enquête sur l'affaire Cahuzac.

"Cet homme qui en sait trop" - c'est ainsi qu'il était décrit par Mediapart - ne savait rien. C'est ce que révèlent les auditions du mis en cause publiées pour la première fois en France. Cette procédure suisse était "secrète" : seuls le suspect, son avocat, la partie adverse et le procureur fédéral ont accès au dossier à l'exception de l'acte d'accusation à la disposition des journalistes accrédités. Il était jusqu'à présent facile d'affirmer que Condamin-Gerbier était condamné seulement pour avoir rompu le sacro-saint secret bancaire et commercial. Ce qui en conséquence accréditait l'idée qu'il était bien un lanceur d'alertes au même titre qu'Hervé Falciani ou, dans un autre registre, Edward Snowden. Pierre Condamin-Gerbier, 44 ans, avait été médiatisé en tant qu'expert ès évasions fiscales. À l'exception notable du Point.fr, qui a émis des doutes dès juin 2013, de nombreux médias, le Parlement et le pôle financier du TGI de Paris avaient donné du crédit à cet expatrié originaire de Saint-Étienne. Falsification de documents Vendredi 19 décembre, la justice suisse doit entériner la condamnation négociée selon la procédure du "plaider-coupable. Ce qui mettra un point final au conflit qui oppose la banque Reyl à son ancien salarié qu'elle accuse d'avoir menti sciemment en révélant des "secrets" commerciaux, inventés dans la plupart des cas. Condamin avait également injustement mis en cause Alexandre Allard,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danielk6 le mercredi 17 déc 2014 à 18:54

    Cet individu devrait être pendu sur la place publique pour l'exemple !!