Affaire Cahuzac : le rapport dédouane le gouvernement

le
2
Selon le rapporteur de la commission d'enquête parlementaire, Alain Claeys, la gestion par l'Etat de l'affaire Cahuzac n'a pas été émaillée de dysfonctionnements. Un projet de rapport que contestent toutefois certains députés d'opposition.

«Il n'y a pas eu de dysfonctionnement de l'Etat». Le rapporteur de la commission d'enquête parlementaire, le député socialiste Alain Claeys, a présenté ce mardi à huis clos aux membres de la commission le plan du rapport qu'il doit dévoiler début octobre. Et selon lui, la gestion par l'Etat de l'affaire Cahuzac n'a pas été émaillée de dysfonctionnements et les démarches menées par Bercy ont été «légales» et «opportunes». «La justice n'a pas été entravée et il y a eu découverte de la réalité», a-t-il insisté.

La commission avait été créée à l'initiative de l'UDI pour enquêter sur l'attitude du gouvernement après la révélation par Mediapart, le 4 décembre 2012, de l'existence d'un compte bancaire caché à l'étrang...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le mercredi 18 sept 2013 à 01:25

    j aime bien l expression,,,dedouane!! dans le cas cahuzac c est plutôt marrant lui qui a contourné les douanes,

  • mlaure13 le mercredi 18 sept 2013 à 00:13

    C'est le contraire (la véri-té) qui nous aurait étonné...Gvt de Mher-de !...