Affaire Cahuzac : crise à la commission d'enquête

le
2
La majorité a refusé de convoquer Jean-Marc Ayrault. En signe de protestation, l'UMP a décidé de suspendre sa participation.

Jean-Marc Ayrault ne sera pas entendu par la commission d'enquête parlementaire sur les dysfonctionnements des services de l'État dans l'affaire Cahuzac. Après plus de deux heures de débats à huis clos, les députés PS ont rejeté la demande d'audition du premier ministre, faite par le président UDI de la commission d'enquête, Charles de Courson, mais aussi par plusieurs députés UMP, dont Georges Fenech, Daniel Fasquelle et Philippe Houillon.

L'opposition voulait entendre le chef du gouvernement «avec tout le respect dû à sa fonction», a insisté Philippe Houillon, pour lui demander sa version de la rencontre qui a eu lieu le 16 janvier, à l'issue du Conseil des ministres. Pierre Moscovici a confirmé le 16 juillet devant la commission d'enquête que cette rencontre «informelle» avait eu lieu à son initiative, en présence de François H...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 24 juil 2013 à 22:36

    Jeannot le nantais, Moscou le rouge, hollandouille la fripouille et Cahuzac le roi du fric-frac, belles brochette de malfaiteurs en tous genres se sont donc rencontrés le 16/01 !!!!!

  • dhote le mercredi 24 juil 2013 à 21:53

    Qui est le menteur de Cahuzac et Moscovici? Dans ce domaine il y en a un qui a une certaine expérience....