Affaire Bygmalion : Sarkozy a été entendu vendredi

le
0
L'ancien chef de l'État était entendu vendredi en audition libre dans le cadre de l'affaie Bygmalion.
L'ancien chef de l'État était entendu vendredi en audition libre dans le cadre de l'affaie Bygmalion.

L'entourage de l'ancien chef de l'État Nicolas Sarkozy précise qu'il s'est bien rendu vendredi matin à Nanterre dans l'affaire Bygmalion pour être entendu, sous le régime de l'audition libre, par les policiers de l'office anticorruption, confirmant une information du Monde. Selon nos informations, le leader des Républicains à apporté des précisions et informations demandées par les juges Van Ruymbeck, Tournaire et Leloir, dans le cadre de l'enquête sur le financement de sa campagne de 2012.

Les enquêteurs soupçonnent un système de fausses factures pour dissimuler un dépassement du plafond légal des dépenses de campagne. But de la fraude: la prise en charge par l'UMP d'environ 18,5 millions d'euros de dépenses de campagne pour éviter qu'elles n'explosent le plafond autorisé de 22,5 millions d'euros et ne soient rejetées par le Conseil constitutionnel, ce qui avait quand même été le cas.

Le prédécesseur de Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP (devenue Les Républicains), Jean-François Copé, avait été entendu sous le même régime que l'ex-président en juillet. Cette affaire avait coûté son poste à Jean-François Copé.

Déjà 13 mises en examen

Treize personnes ont été mises en examen dans ce dossier. Des dirigeants de la société de communication Bygmalion, des cadres de l'UMP dont l'ex-directeur général Eric Cesari et l'ancienne directrice des ressources humaines Fabienne Liadzé, des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant