Affaire Bygmalion : la piste d'une double comptabilité à l'UMP

le
1
Affaire Bygmalion : la piste d'une double comptabilité à l'UMP
Affaire Bygmalion : la piste d'une double comptabilité à l'UMP

Son rôle était encore flou jusqu'ici. Dans «l'affaire Bygmalion», qui entache depuis plusieurs semaines l'UMP, la responsabilité de Fabienne Liadzé, directrice des affaires financières du parti, aurait pourtant été capitale. C'est ce qu'affirme le JDD de ce jour, expliquant que la responsable a manipulé les comptes du parti.

Fabienne Liadzé, «la cheville ouvrière, la petite main obligée», comme la qualifie le JDD, aurait en effet tenu deux comptabilités à l'UMP, connaissant donc au chiffre près les dépenses de campagne de Nicolas Sarkozy pendant la campagne de 2012. Au fil de la multiplication des meetings de l'ex-président - 19 millions d'euros pour 42 meetings - , Fabienne Liadzé, avait conscience de la part des coûts à imputer au budget de la campagne et celle «occulte», à ventiler au final. 

Faisant partie des personnes qui pouvaient signer les factures de l'UMP, Fabienne Liadzé a été mise à pied vendredi par la nouvelle direction du parti. Recrutée à l'UMP comme DRH par Eric Woerth, puis nommée directrice des affaires financières (DAF) par Jean-François Copé, celle qui refuse aujourd'hui de s'exprimer devrait savoir le 7 juillet si elle est licenciée ou non, détaille le JDD. 

Jérôme Lavrilleux reconnaît à demi-mot la double comptabilité

Jérôme Lavrilleux, désormais célèbre depuis ses aveux sur BFMTV qui ont viré au supplice médiatique, a lui même reconnu l'existence de différentes comptabilités, mais après coup seulement. Selon «Libération» daté de jeudi dernier, le bras droit de Jean-François Copé a reconnu durant sa garde à vue : «après le second tour (de l'élection présidentielle, le 6 mai 2012), j'ai été averti que les coûts (des meetings) avaient explosé le plafond».

Il précise alors que c'est à ce moment là qu'il «a été décidé de mettre en place une double comptabilité». Une révélation néanmoins incompatible avec les dires des membres de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3121282 le dimanche 22 juin 2014 à 12:29

    L'UMP claque dix fois plus d'argent que prévu mais personne ne se rend compte de rien. Les rames de TGV gartuites pour permettre aux adhérents de venir aux meetings, quand le moindre billet SNCF coûte cher, les buffets gratuits livrés et mis en place par des traiteurs, les salles décorées (avec l'argent des T-shirts de Balladur ?), ... personne n'a rien vu d'anormal, alors que ces braves gens de l'UMP sont les premiers à stigmatiser les pauvres, les vieux, les chômeurs, les jeunes, les malades,