Affaire Bygmalion : Jérôme Lavrilleux devrait être exclu de l'UMP mardi

le
0
Jérôme Lavrilleux.
Jérôme Lavrilleux.

Une exclusion attendue. Jérôme Lavrilleux, au coeur de l'affaire Bygmalion, doit être exclu de l'UMP dès mardi, selon des sources proches de la direction provisoire du parti citées par RTL. La décision devrait être prise au cours de la réunion du parti d'opposition la semaine prochaine. La source, également citée par le quotidien Le Monde, précise que "c'est à l'ordre du jour du bureau politique statutaire qui a lieu mardi", précisant qu'il s'agit d'"une décision politique qui consiste à officialiser son exclusion en tant que membre de l'UMP".

Élu député européen avant ses aveux le 26 mai sur son implication dans l'affaire qui agite l'UMP, le directeur de cabinet de Jean-François Copé ne compte pas abandonner son mandat au Parlement de Strasbourg... au grand dam du parti. Un de ses collègues députés européens affirme à RTL que s'il est exclu de l'UMP, Jérôme Lavrilleux "devrait en tirer les conséquences, au minimum en se mettant en retrait du groupe PPE au Parlement de Strasbourg".

Si le député européen mis en cause dans l'affaire Bygmalion s'accroche à son mandat, c'est qu'il s'agit de sa seule source de revenus. Mis à pied en vue d'un possible licenciement depuis près de dix jours, Jérôme Lavrilleux n'est en effet plus rémunéré par l'UMP.

Les doubles facturations à Bygmalion

Le 26 mai dernier, Jérôme Lavrilleux a reconnu des "dérapages" dans le mode de financement de la campagne de Nicolas Sarkozy. Les "solutions"...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant