Affaire Bygmalion : Copé va dégainer un rapport sur les finances de l'UMP

le
0
Affaire Bygmalion : Copé va dégainer un rapport sur les finances de l'UMP
Affaire Bygmalion : Copé va dégainer un rapport sur les finances de l'UMP

Un «exposé complet» pour démontrer «les allégations totalement mensongères». Jean-François Copé prépare sa riposte dans «l'affaire Bygmalion». S'exprimant ce jour dans le Journal Du Dimanche, le patron de l'UMP tente une fois de plus de laver les soupçons à son encontre, formulés par l'hebdomadaire Le Point, concernant son rôle dans les surfacturations présumées pratiquées par l'agence Bygmalion. Il s'apprête à dévoiler un rapport détaillé des comptes de l'UMP devant le comité stratégique et le bureau politique du parti. Une arme censée le dédouaner dans cette affaire qui entache sa réputation comme celle du parti depuis quelques semaines.

Démontrer que l'accusation est «diffamatoire»

Le maire de Meaux prévient : «Je montrerai (...) que la fausse accusation de favoritisme est diffamatoire». La charge de l'hebdomadaire Le Point, lancée en février dernier, certifiait en effet que Jean-François Copé avait favorisé une agence de communication de deux de ces proches, Bygmalion. La société a été créée en 2008 par Bastien Millot et Guy Alves, tous deux très proches de l'homme politique de droite. 

Depuis plusieurs mois, des élus du premier parti de l'opposition s'interrogeaient sur la croissance «fulgurante» de cette PME ces dernières années. Pour Le Point, le patron de l'UMP n'est pas sans liens avec cet essor : il a «sponsorisé Bygmalion avec l'argent de l'UMP», notamment via l'organisation de meeting surfacturés - à hauteur de 8 millions d'euros - en partie durant la campagne présidentielle de l'ancien Chef de l'Etat Nicolas Sarkozy. Le budget de l'UMP consacré aux meetings avait en effet triplé entre 2007 et 2012.

Bygmalion n'a perçu que «7 à 8% d'honoraires»

Dans l'entretien au JDD, Jean-François Copé précise que le parti a organisé 143 événements entre 2011 et 2012, «variant de 6000 à 1 630 000 euros (pour les universités de Marseille)» avec un «coût moyen de 190 000 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant