Affaire Bygmalion : Copé dénonce des «allégations», «amalgamées, mal vérifiées»

le
3
Affaire Bygmalion : Copé dénonce des «allégations», «amalgamées, mal vérifiées»
Affaire Bygmalion : Copé dénonce des «allégations», «amalgamées, mal vérifiées»

Le président de l'UMP contre-attaque. Alors que «Libération» publie ce jeudi une enquête sur de nouveaux soupçons de surfacturations à l'UMP pendant la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, Jean-François Copé dénonce des «allégations», «amalgamées, mal vérifiées». Interrogé en marge d'une conférence de presse pour les élections européennes en Outre-mer, le député-maire de Meaux s'est dit «dupe de rien», soulignant : «On approche des européennes, on nous a fait ça avant les municipales avec les mêmes allégations, le tout mélangé, amalgamé, mal vérifié.»

L'affaire évoquée par le quotidien concerne à nouveau les factures réglées par l'UMP à une filiale de la société Bygmalion, agence de communication dirigée par Bastien Millot et Guy Alvès, des proches de Jean-François Copé. Baptisée Event&Cie, cette filiale fait déjà l'objet d'une enquête préliminaire pour faux, abus de biens sociaux et abus de confiance, ouverte après des révélations du «Point» fin février. «Je fais confiance à la justice», a déclaré le patron de l'UMP ce jeudi, rappelant qu'il avait «produit, après l'histoire du Point, un document de sept pages avec les éléments, les comptes ont été validés, nous avons déjà répondu à tout».

Avant lui, son entourage était monté au créneau, évoquant également «une man?uvre grossière de déstabilisation de l'UMP dans une campagne électorale». Selon la garde rapprochée du député-maire de Meaux, «ce n'est pas un hasard si, à quelques jours des élections européennes, ces informations sortent à nouveau.» Et de marteler : «A un moment on dit : stop, stop, stop !»

«Il n'y a rien de nouveau, on est transparent»

Lorsqu'avait éclaté, fin février, l'affaire Bygmalion, le premier tour des élections municipales était organisé trois semaines après. «Le Point» affirmait que plusieurs millions d'euros avaient été dépensés pour les meetings de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fortunos le jeudi 15 mai 2014 à 14:36

    j ai li mpression que ce Cope ,pourtant donneur de lecons,est a l'UMP ce que Cahu a ete pour le PS!

  • M3365316 le jeudi 15 mai 2014 à 14:05

    ,droit dans les yeux ; en gros et en detail

  • M3121282 le jeudi 15 mai 2014 à 13:51

    "c'est trop injouste" dixit Calimero