Affaire Bettencourt : Nicolas Sarkozy salue son non-lieu et règle ses comptes

le
0
Je ne ferai aucun commentaire sur la manière dont la justice a été rendue, a lâché l'ancien président sur sa page Facebook.
Je ne ferai aucun commentaire sur la manière dont la justice a été rendue, a lâché l'ancien président sur sa page Facebook.

L'ancien président de la République a été définitivement libéré lundi de l'affaire Bettencourt, en bénéficiant d'un non-lieu de la part des juges d'instruction bordelais en charge de l'affaire alors qu'il était mis en examen depuis mars pour abus de faiblesse. Cette nouvelle, qui lève un obstacle important sur le chemin du retour en politique de l'ex-président, réjouit ses camarades de l'UMP d'autant. Tour d'horizon des réactions :

- Sur sa page Facebook, l'ancien président a salué la décision rendue, non sans régler quelques comptes à mots couverts. Il a également exprimé sa "reconnaissance" à ceux qui l'ont soutenu.

"En décidant d'un non-lieu, la justice vient de me déclarer innocent dans le dossier Bettencourt. Deux ans et demi d'enquête. Trois juges. Des dizaines de policiers. 22 heures d'interrogatoires et de confrontations. Quatre perquisitions. Des centaines d'articles mettant en cause ma probité durant la campagne présidentielle. C'était donc le prix à payer pour que la vérité soit enfin établie. Eu égard aux responsabilités que j'ai exercées, je ne ferai aucun commentaire sur la manière dont la justice a été rendue.

Aux responsables politiques qui durant ces longs mois ont utilisé cette "affaire" et participé à cultiver le soupçon, je veux rappeler combien la présomption d'innocence est un principe fondamental. On ne gagne jamais à calomnier. On ne fait qu'abaisser la démocratie. Je veux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant