Affaire Bettencourt : le soulagement de L'Oréal

le
0
Dans un courriel aux salariés du groupe, le directeur général Jean-Paul Agon a exprimé sa «joie» après ce «dénouement heureux».

Soulagement. Après le déni, puis l'embarras, l'heure était à la détente lundi à la direction de L'Oréal, qui s'était tardivement résignée à admettre les dégâts collatéraux sur l'entreprise de la querelle familiale et de ses multiples ramifications. «Je suis très heureux que nos actionnaires, Mme Liliane Bettencourt et Mme Françoise Bettencourt-Meyers, se soient rapprochées et je suis certain que vous partagerez cette joie avec moi, a écrit lundi Jean-Paul Agon, directeur général du groupe dans un courriel aux salariés. Ce dénouement heureux est également très positif pour notre groupe et ses collaborateurs, d'autant plus que la famille s'est exprimée de manière forte et unie sur son attachement à l'entreprise.»

 

La discorde fait le lit de Nestlé

 

Dans un premier temps, le patron avait systématiquement refusé de s'exprimer sur l'affaire, jugeant qu'il s'agissait d'un conflit familial privé. Mais, depuis cet été, il n'avait pu continue

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant