Affaire Baupin : trois victimes présumées entendues par la police

le
0
Trois des quatre victimes présumées du député Denis Baupin (photo) ont été entendues cette semaine par les enquêteurs.
Trois des quatre victimes présumées du député Denis Baupin (photo) ont été entendues cette semaine par les enquêteurs.

On a pour habitude de pointer la lenteur de la justice. Dans le cas de l'affaire Baupin, elle s'illustre par sa célérité ! Alors que le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire le 10 mai à la suite des révélations de Mediapart et de France Inter, trois des quatre victimes présumées de l'ancien vice-président de l'Assemblée nationale ont déjà été entendues cette semaine. Deux d'entre elles étaient convoquées ce vendredi dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), rue du Château-des-Rentiers (Paris 13e).

Ce matin, c'était l'élue du Mans Elen Debost qui a dû parler aux policiers pendant près de trois heures. Une épreuve pour la jeune femme qui accuse Denis Baupin de harcèlement sexuel et dit avoir reçu de lui une centaine de « SMS d'incitation sexuelle » en 2011. Las, elle n'a pu conserver les traces de ces messages, son portable ayant été volé en 2013. Elle espère pouvoir les récupérer auprès de son opérateur maintenant qu'une enquête est ouverte. « Je suis soulagée d'aller déposer mon histoire, confiait, jeudi, Elen Debost au Point.fr. C'est plus la suite qui m'inquiète et comment Denis Baupin va se servir de nos vies pour se défendre. »

Cet après-midi, c'est au tour de Sandrine Rousseau, porte-parole d'EELV, qui accuse Baupin d'agression sexuelle, de raconter aux policiers les faits qu'elle dénonce (« Il m'a plaquée contre un mur et a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant