Affaire Banon: Hollande dénonce une «opération politique»

le
0
Le candidat à la primaire socialiste a été entendu pendant une heure par la Brigade de répression de la délinquance à Paris. Selon lui, cette enquête ne le «concerne pas». Martine Aubry lui a apporté tout son soutien

Ses vœux auront été exaucés rapidement. Le candidat à la primaire socialiste François Hollande, qui demandait à être entendu par la police «le plus rapidement possible» dans l'affaire opposant Tristane Banon à Dominique Strauss-Kahn, a été entendu par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) à Paris. Il est sorti peu après 16h. François Hollande a alors dénoncé une «opération politique visant à mettre son nom dans la presse» et menacé de poursuivre ceux «qui tenteraient de l'impliquer» : «Si quoi que ce soit était fait pour m'impliquer, me citer, dans cette affaire, je me réserve les moyens d'engager des poursuites», a-t-il déclaré.

Arrivé à 15h dans les locaux des enquêteurs à Paris, François Hollande a été entendu à peine plus d'une heure. Interrogé sur la brièveté de son audition par les policiers, François Hollande a expliqué aux journalistes que c'était parce qu'il ne disposait que d' «éléments tout à fa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant