Affaire Bamberski : l'embarras de la justice

le
0
André Bamberski a consacré sa vie à faire condamner Dieter Krombach pour la mort de sa fille Kalinka.
André Bamberski a consacré sa vie à faire condamner Dieter Krombach pour la mort de sa fille Kalinka.

L'affaire Bamberski, c'est d'abord l'embarras de la justice. Le devoir des magistrats de juger un homme qui en a fait enlever un autre pour venger la mort de sa fille. Dans la nuit du 17 au 18 octobre 2009, Dieter Krombach, condamné par contumace à 15 ans de prison pour le meurtre de Kalinka Bamberski en 1982, est retrouvé ligoté et bâillonné sur un trottoir de Mulhouse. L'homme se cachait outre-Rhin pour échapper à la prison, sans que ni la France ni l'Allemagne arrivent à lui mettre la main dessus. André Bamberski s'est donc rendu justice lui-même. Après avoir mis au point, pendant des mois, un système de surveillance de Dieter Krombach, il a organisé son kidnapping pour le livrer en pâture à la justice française. Jetant ainsi le trouble dans la coopération judiciaire franco-allemande et risquant par là même une peine qui peut aller jusqu'à 10 ans de prison. "André Bamberski n'a pas participé à l'opération d'enlèvement, clame son avocat Laurent De Caunes. Mais il avait le projet de le faire. Il voulait absolument que ça se fasse."

Après son interpellation à Mulhouse, le Dr Krombach a pu comparaître devant une cour d'assises en France. Il a ainsi été condamné à deux reprises à 15 ans de réclusion criminelle, fin 2011, puis fin 2012, pour violences volontaires aggravées ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Sa condamnation est devenue définitive début avril, après le rejet de son pourvoi en cassation. Lors du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant