Affaire Armstrong : L'UCI critique Fourneyron

le
1
Affaire Armstrong : L'UCI critique Fourneyron
Affaire Armstrong : L'UCI critique Fourneyron

Valérie Fourneyron reprise de volée. Après ses propos dans Le Monde de mardi, la ministre des Sports, qui attend que l?UCI retire les sept titres acquis par Lance Armstrong sur le Tour de France, a reçu une petite remontrance de la part de l?UCI : « Mme Fourneyron n'est pas censée connaître le dossier, puisqu'il est toujours entre les mains des responsables de l'Usada (Agence américaine antidopage), a affirmé son porte-parole, Enrico Carpani, mardi. Et si elle ne le connaît pas, alors ses déclarations nous apparaissent précipitées, voire inappropriées. »

« On se souvient de la prise de position de M. Zapatero, le Premier ministre espagnol, qui avait pris la défense d'Alberto Contador avant d'être démenti par les faits et par l'arbitrage du tribunal arbitral du sport (TAS), a-t-il poursuivi. L'UCI a toujours dit qu'elle assumerait ses responsabilités, qu'elle n'avait pas l'intention de faire appel de la décision de l'Usada et qu'elle appliquerait les sanctions si tout a été fait dans les règles, poursuit le porte-parole de l'UCI. Mais avant de se faire dicter sa conduite, l'UCI veut au moins avoir la possibilité de prendre connaissance du dossier. Et elle attendait de toutes les parties impliquées qu'elles suivent la même règle de conduite. » Le message est passé...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le mardi 25 sept 2012 à 18:33

    Et pan sur les doigts ! Moi çà m'aurait pas plus, mais ils ne peuvent s'empêcher de la ramener sur tout. A la niche !