AFD : 10 milliards d'euros en aide au développement

le
0
Pour soutenir la transition démocratique dans les pays arabes, l'Agence française de développement (AFD) va concentrer ses prêts bonifiés sur les pays de la Méditerranée.

Les chiffres seront dévoilés officiellement par l'OCDE la semaine prochaine. Mais Paris s'attend à une bonne surprise: l'aide publique au développement a continué à croître l'an passé et «la France devrait demeurer le deuxième contributeur mondial avec un volume d'aide de près de 10 milliards», a indiqué Henri de Raincourt, ministre de la Coopération, mardi en Conseil des ministres. Bras armé de la France dans ce domaine, l'Agence française de développement témoigne de cette progression. L'AFD avait prévu dans son plan triennal de réaliser 5,5 milliards d'engagements en 2010, puis de l'accroître de 500 millions par an jusqu'à atteindre 7,5 milliards en 2013. Or, en 2010, elle a approché la barre des 7 milliards et vise 8 milliards en 2013. Une progression qui se fera à moyens constants. Le budget de fonctionnement de l'agence, qui est sous double tutelle de Bercy et du ministère des Affaires étrangères, a été âprement discuté

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant