AF447 : l'équipage était mal préparé, selon les pilotes

le
0
Les collègues des pilotes décédés estiment qu'Air France avait insuffisamment formé l'équipage du Paris-Rio à des vols en haute altitutde par conditions givrantes.

La famille des pilotes continue à faire corps autour de ses collègues disparus malgré un net infléchissement du discours à l'approche de la publication d'un rapport du BEA fin juillet. «Il est certain que l'équipage va avoir une lourde responsabilité», explique un pilote de la compagnie. «Nos collègues ont perdu toute perception de la situation aérodynamique de l'avion, explique un autre pilote. On ne comprend pas pourquoi ils n'ont pas perçu le décrochage.»

Pour les membres d'équipages interrogés par Le Figaro, si erreur il y a, elle incombe à la direction d'Air France, qui n'avait pas suffisamment formé ses équipages. Air France a en effet organisé une séance de simulateur intitulée «Vol en haute altitude par conditions givrantes», trois mois après le drame. Un meilleur entraînement de l'équipage aurait vraisemblablement aidé à éviter le drame.

Procédures non adaptées

Les pilotes de la compagnie estiment également que les «procédures» recomma

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant