AF 447 : un rapport pointe la confusion de l'équipage

le
0
Le rapport d'enquête judiciaire parle comme le BEA de «confusion de l'équipage» mais n'explique pas encore les raisons de l'erreur humaine.

C'est un peu le jour de vérité pour les familles de victimes de l'AF 447. La juge Sylvia Zimerman, chargée du dossier de la catastrophe du vol AF 447, doit recevoir mercredi après-midi les parties civiles pour leur présenter l'avancée de l'enquête judiciaire. Les experts lui ont remis en début de semaine un rapport d'enquête très attendu puisqu'il intègre les éléments contenus dans les boites noires repêchées au printemps dernier.

Le rapport est très factuel et confirme les principales conclusions de l'enquête de sécurité aérienne conduite par le Bureau d'enquêtes et d'analyse (BEA) depuis juin 2009. Les experts reviennent ainsi sur ce geste incompréhensible du pilote qui a tiré sur le manche et conduit l'avion au décrochage. Il est ainsi question d'une «action sur le manche à cabrer. Cette action sera maintenue de façon imprécise et nerveuse». De même, la perte des informations anémométriques (incidence et vitesse) consécutive du givrage des sondes Pi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant