AF 447: les familles estiment qu'on oublie les sondes Pitot

le
0
Les pilotes et les proches soupçonnent les enquêteurs de dédouanner un rapidement les industriels pour accabler un équipage qui n'est plus là pour se défendre.

L'ensemble des acteurs a salué vendredi la publication de ce rapport qui vient ponctuer une enquête hors norme qui aura vu la découverte de l'épave à 800 milles nautiques des côtes brésiliennes puis la remontée des boîtes noires qui reposaient par 4.000 mètres de fond. Le constructeur, Airbus, qui est le grand gagnant de la décou­verte de la vérité, a eu beau jeu vendredi de saluer le rapport «comme un nouveau pas vers la pleine compréhension de l'enchaînement des événements qui ont conduit à ce tragique accident».

Les conclusions du BEA semblent pourtant avoir laissé un goût plus amer du côté des familles de victimes qui soupçonnent les enquêteurs de dédouaner un peu rapidement les industriels et de faire passer le rôle des sondes Pitot au second plan pour accabler un équipage qui n'est plus là pour se défendre. «On s'oriente de plus en plus vers une erreur de pilotage, même si elle reste encore à démontrer, a ainsi déclaré Robert Soulas, le prü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant