AF 447 : les derniers mots de l'équipage

le
0
Un livre, écrit par un pilote, dévoile l'intégralité des dernières conversations de l'équipage du vol Rio-Paris, qui s'est écrasé le 1er juin 2009. On y découvre que les trois pilotes n'ont pas été dans le même état d'égarement face à la catastrophe.

Les journalistes cherchaient ce scoop, un pilote l'a publié. Jean-Pierre Otelli publie jeudi un livre* qui devrait faire sensation dans le microcosme aéronautique puisqu'il dévoile l'intégralité du Cockpit Voice Recorder (CVR) du vol AF 447, les dernières conversations de l'équipage avant la catastrophe. L'auteur,qui affiche 14.000 heures de vol et qui est instructeur de voltige aérienne, brise une omerta puisque les pilotes de ligne défendent toujours bec et ongle le secret des conversations et certains mots censés relever de la sphère privée bien que prononcés en pleine tragédie.

Les échanges qui avaient été écartés par le Bureau d'enquête et d'analyse (BEA) ne relèvent pourtant pas de la vie privé de façon évidente. Certaines expressions soulignent le profond désarroi de l'équipage face à une situation qu'il ne comprend pas et qu'il n'a jamais été en mesure de maîtriser.

«Un cercle infernal»Lorsque le commandant de bord, parti se reposer, réapparai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant