Aéroports parisiens : la grande pagaille du contrôle aux frontières

le
4
L?explosion des temps d?attente dans les aéroports de Paris est liée à des contrôles renforcés des passeports, désormais systématiquement scannés pour interroger la banque de données centrale. 
L?explosion des temps d?attente dans les aéroports de Paris est liée à des contrôles renforcés des passeports, désormais systématiquement scannés pour interroger la banque de données centrale. 

Passer la frontière à Londres-Heathrow ou à Amsterdam-Schiphol ne pose pas de problème et les files d'attente aux guichets ou aux automates de contrôle sont fluides. Il n'en est pas de même à Roissy-Charles-de-Gaulle ? et dans une moindre mesure à Orly ? où, « depuis le début de l'année, les temps d'attente aux contrôles de la police aux frontières supérieurs à trente minutes ont été multipliés par vingt. C'est intolérable », déplore Augustin de Romanet, PDG d'Aéroports de Paris (ADP).

La question est très préjudiciable pour le tourisme à Paris, le trafic d'Air France et des compagnies desservant la capitale, ainsi que pour les finances du groupe aéroportuaire. Avec les attentats, la France a perdu trois millions de touristes par rapport à 2015, les chiffres d'Air France sont à l'avenant et ADP affichera une croissance proche de zéro cette année quand celle de l'aéroport d'Amsterdam est de 10 % avec les mêmes contraintes de sûreté qu'à Paris. Savoir qu'on va attendre le contrôle du passeport une à deux heures debout dans une salle basse de plafond après dix heures d'avion n'incite pas les passagers internationaux à passer par la France.

L'explosion de ces temps d'attente, déjà rédhibitoires avant les attentats, est liée à des contrôles renforcés des passeports, désormais systématiquement scannés pour interroger la banque de données centrale. De plus, des contrôles aléatoires de certains...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • voeuxplu il y a 2 semaines

    ... et l'article démontre par les propos d'Augustin de Romanet actuel PDG d'ADP qu'il ne connait pas son entreprise ! Avant de développer ADP hors les frontières et "faire le beau" qu'il commence par investir dans les aéroports qui lui sont confiés.car l'image de marque de CDG et d'Orly est EPOUVANTABLE ! Qu'il aille à Singapour prendre des leçons...

  • voeuxplu il y a 2 semaines

    @Stricot: Bien résumé, il faut rajouter "et quand ils ne font pas grève!" Sinon le contrôle aux frontières à Orly/CDG c'est le résultat d’une mauvaise gestion d'ADP. ADP connait le nombre de passagers à bord des avions et les heures d'arrivées, ils peuvent en déduire les flux et programmer la mobilisation de la police des frontières et éviter ces queues de 45min à 1hrs parfois! C’est payé dans le prix de billet alors où est le service?

  • stricot il y a 2 semaines

    Pas complique: Autant que possible eviter Roissy/Orly, une plaie pour y aller en RER ou taxi, les controleurs bagages sont fascistes (sur le poids autant que sur le contenu), les lounges assez pourris, les vols bagages en soute reguliers, des queues incroyables aux controles passeports... sans parler des greves regulieres. Donc pour Noel j'atterris a Lyon, pour le ski a Geneve.

  • herve433 il y a 2 semaines

    Et que dire des départs ou seulement 2 douaniers contrôlent tous le monde et le sas biométrique ne fonctionne pas car il n'y a qu'un seul ordinateur qui sert pour contrôler et qui ne peut pas faire 2 taches simultanément !!!LAMENTABLE !!