Aéroports de Paris : nouveau plan stratégique à l'horizon

le , mis à jour le
0
ADP est le gestionnaire des aéroports francilien Orly et Roissy. (© L. Grassin)
ADP est le gestionnaire des aéroports francilien Orly et Roissy. (© L. Grassin)

La forte pression exercée sur l’État par les compagnies aériennes clientes, avec Air France-KLM au premier poste, a porté ses fruits. Le nouveau contrat de régulation économique que s’apprête à signer ADP, cadre légal des ambitions et des contraintes assignés au propriétaire d’Orly et Roissy sur la période 2016-2020, s’avère moins favorable que demandé.

Bloc "A lire aussi"

La progression annuelle des redevances aéroportuaires va être limitée à 1% hors inflation en moyenne avec un gel des tarifs en 2016, alors qu’ADP avait proposé 1,75%. Cela représente un frein au vu des 2,2% autorisés au-delà de l'inflation sur l’ère 2011-2015. Dans le même temps, le gestionnaire aéroportuaire va devoir investir 3 milliards d’euros dans ses infrastructures en cinq ans, tout en continuant à se serrer la ceinture en maîtrisant ses charges courantes.

L’incertitude réglementaire étant levée, reste à fixer les objectifs financiers du groupe à l’horizon 2020. C’est ce qui se profile le 13 octobre prochain lors d’une journée investisseurs. Les analystes seront attentifs au niveau de dette nette induite par les lourds investissements consentis et aux perspectives de trois grands moteurs de croissance et de rentabilité pour ADP : les commerces, le développement international et l’immobilier.

Cette feuille de route pourrait servir de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant