Aéroports de Paris facture 3,7 millions d'euros par an à la police

le
1
Les policiers qui patrouillent à Orly et Roissy jugent leurs charges trop importantes. 
Les policiers qui patrouillent à Orly et Roissy jugent leurs charges trop importantes. 

C'est une petite fortune que verse chaque année la police à Aéroports de Paris (ADP) pour assurer la sécurité des vols. Selon Le Parisien, 3,7 millions sont réclamés par ADP pour couvrir les différents loyers, frais de parking et de téléphonie. Le syndicat de police Alliance vient de s'en plaindre auprès des préfets d'Ile-de-France. « Sans nous, ADP ne pourrait pas travailler, s'agace dans Le Parisien Thierry Mazé, membre d'Alliance. Il fermerait ses portes et aucun avion ne pourrait décoller. C'est anormal de devoir payer pour rendre le service de sécurité. Car nous devons être sur place pour être réactifs, pouvoir prendre une pause ou manger. »

En tout, 1 800 policiers patrouillent dans les aéroports parisiens. Et leurs besoins sont nombreux : salles d'audition pour interroger les suspects, parkings, lignes téléphoniques, électricité et eau courante, vestiaires... Les frais sont énormes. À Roissy, les frais pour stationner atteignent 700 000 euros, quand les frais liés à Internet montent à 480 000 euros. Les policiers pestent : « Des sommes dont nous aurions besoin pour augmenter les effectifs, renouveler le matériel, ou améliorer les conditions salariales des policiers. »

Source Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mercredi 3 fév 2016 à 11:37

    Assez bizarre en effet de facturer cette sécurité alors que sans elle ADP ne pourrait pas poursuivre son activité. Je pense que ADP devrait payer pour que la sécurité soit effectuée dans ses locaux ce qui lui permet de poursuivre sont activité.