Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : où en est-on ?

le
0
Un tribunal de Nantes doit rendre lundi 25 janvier sa décision quant à l'expulsion des riverains du site où le futur aéroport doit être construit.
Un tribunal de Nantes doit rendre lundi 25 janvier sa décision quant à l'expulsion des riverains du site où le futur aéroport doit être construit.

La justice doit rendre, lundi à Nantes, sa décision sur l’expulsion de riverains du site où le futur aéroport doit être construit.

Le tribunal de grande instance de Nantes doit rendre, lundi 25 janvier, sa décision quant à l’expulsion de riverains de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique, où un projet de construction d’un aéroport déchire partisans et opposants depuis plusieurs décennies. Où en est le projet, qui constitue également une pierre d’achoppement – de taille – entre écologistes et socialistes ?

Pourquoi parle-t-on d’expulsions ? Le terrain où doit être construit l’aéroport, selon le projet, n’appartient pas encore à la société Aéroports du Grand Ouest (AGO), filiale du groupe Vinci, qui a obtenu la concession du site le 1er janvier 2011 pour une durée de cinquante-cinq ans.

Pour posséder tout le terrain, AGO a négocié avec tous les propriétaires des terres pour trouver un compromis à l’amiable. Onze familles ont refusé et ont été assignées en référé devant le juge de l’expropriation du tribunal de Nantes.

S’il obtient gain de cause, le concessionnaire réclame leur expulsion immédiate ainsi qu’une astreinte journalière de 200 euros à 1 000 euros par mois, et une mise sous séquestre de leurs biens et leurs cheptels s’ils n’obtempèrent pas.

Les travaux ont-ils commencé ? Non, pas vraiment. Le premier ministre, Manuel Valls, avait annoncé en décembre 2014 un démarrage des travaux « au premier semestre 2015 ». La préfecture de Loire-Atlantique a annoncé, à la fin d’octobre 2015, que l’Etat engageait la « reprise des travaux ». Mais pour l’instant il n’en est rien.

Il s’agissait en r...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant