Aéroport de Blagnac : le maire de Toulouse dénonce la "désinvolture de l'État"

le
0
Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, a imposé une surprenante hausse d'impôts de 15 %.
Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, a imposé une surprenante hausse d'impôts de 15 %.

Le Point.fr : Vous augmentez les impôts de la ville de Toulouse et de l'agglomération, contrairement à vos engagements de campagne. "Moudenc menteur", comme dit le PS, qui vous accuse d'avoir attendu la fin des élections départementales pour présenter votre budget ?Jean-Luc Moudenc : Je suis en vérité obligé d'assumer deux mensonges du Parti socialiste. Celui de François Hollande, qui s'était engagé à maintenir les dotations budgétaires aux collectivités territoriales durant sa campagne présidentielle, et celui de mon prédécesseur à la mairie. Pierre Cohen a dissimulé la situation financière de la ville. Je n'ai découvert la gravité de la situation qu'en arrivant au Capitole et l'ampleur du désengagement de l'État n'a été révélée par le nouveau Premier ministre qu'après les élections municipales de 2014. J'ai pris cette décision la mort dans l'âme. On aurait pu limiter la hausse d'impôt en 2015, mais je préfère prendre un risque politique que des demi-mesures. Il faut dire la vérité aux Toulousains. Je vais même avoir recours à l'emprunt pour boucler le budget, mais nous avons voulu présenter une trajectoire budgétaire solide pour tout le mandat. Dans ce cas, pourquoi augmenter de 15 % les impôts à Toulouse, mais couper la poire en deux au niveau de la métropole en lissant une augmentation identique sur deux ans ?

Parce qu'on ne gouverne pas une métropole de 37 communes comme la ville-centre....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant