Aéroport-Au moins 4 offres pour Lyon, trois offres pour Nice-sces

le
0
    par Matthieu Protard et Julien Ponthus 
    PARIS, 12 mai (Reuters) - Au moins quatre offres indicatives 
ont été déposées pour la privatisation de l'aéroport de Lyon et 
au moins trois autres l'ont été pour l'aéroport de Nice, ont 
indiqué jeudi à Reuters des sources proches du dossier. 
    Selon ces sources, le consortium composé de la société 
d'investissement Meridiam et du groupe espagnol Ferrovial 
 FER.MC  et celui emmené par Vinci  SGEF.PA  allié à l'assureur 
Predica  CAGR.PA  et à la Caisse des dépôts ont déposé des 
offres pour la privatisation des aéroports de Nice et de Lyon. 
    La société d'investissement Ardian a aussi déposé des offres 
pour les deux aéroports régionaux, a-t-on appris. Elle serait 
associée au fonds Siparex et à des caisses régionales des 
Caisses d'épargne pour Lyon. 
    Le gouvernement français a lancé en mars dernier le 
processus de privatisation de Lyon-Saint Exupéry et Nice-Côte 
d'Azur en mettant en vente les participations de 60% que l'Etat 
détient dans chacun des deux aéroports régionaux. 
    Les candidats, groupes industriels et fonds 
d'investissement, avaient jusqu'à jeudi midi pour déposer leurs 
offres indicatives auprès de l'Agence des participations de 
l'Etat (APE) qui pilote les deux appels d'offres.   
    Le fonds d'investissement Cube Infrastructure, associé à 
l'aéroport de Genève, a aussi déposé une offre pour l'aéroport 
de Lyon, a dit à Reuters une autre source proche du dossier. 
    Une porte-parole du cabinet du ministre de l'Economie 
Emmanuel Macron n'a pas souhaité s'exprimer sur les candidats 
ayant déposé une offre, indiquant aussi qu'aucune communication 
n'était prévue par Bercy à ce stade des appels d'offres. 
    En revanche, personne n'était joignable dans l'immédiat à 
l'APE pour commenter. 
    Des offres sont aussi attendues de l'australien Macquarie, 
de Changi Airports, le gestionnaire de l'aéroport de Singapour 
et des fonds de pension canadiens Canadia Pension Plan 
Investment Board (CPPIB) et Ontario Teachers' Pension Plan. 
    Selon des sources, l'assureur allemand Allianz  ALVG.DE , 
allié au fonds Global Infrastructure Partners, devrait soumettre 
une offre pour le seul aéroport de Nice, tout comme le tandem 
composé de l'italien Atlantia  ATL.MI  et d'EDF Invest  EDF.PA . 
    Le groupe ADP  ADP.PA , qui n'était pas candidat pour Lyon, 
a quant à lui renoncé tout début mai à déposer une offre pour 
l'aéroport de Nice.   
    Si leurs offres indicatives sont retenues par le 
gouvernement, les candidats pourront ensuite participer au 
second tour d'enchères pour soumettre une offre ferme avant la 
date-butoir du 4 juillet. 
    Les privatisations des aéroports de Nice et de Lyon 
pourraient rapporter jusqu'à 1,5 milliard d'euros à l'Etat qui 
s'est déjà désengagé en 2014 de l'aéroport de Toulouse-Blagnac.  
    Le mois dernier, suite à un retard dans la privatisation de 
l'aéroport de Nice, le gouvernement a décidé d'unifier les 
calendriers des deux aéroports, qui devaient initialement être 
distincts.   
 
 (Avec Catherine Lagrange à Lyon, édité par Jean-Michel Belot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant