Advenis (Avenir Finance) : Des résultats d'exploitation positifs en 2016

le
0

EARNINGS/SALES RELEASES

ACTUALITÉ

Nous avons mis à jour notre modèle à la suite de la publication par Advenis de ses résultats du premier semestre. Le chiffre d'affaires s'élève à 40,9 M €, en hausse de 4,4 % en glissement annuel sur une base pro forma et la marge brute ressort à 52 % (contre 59 % en glissement annuel), en raison d'une hausse des charges d'exploitation qui passent de 16 M€ à 19,8 M€ en glissement annuel. Les salaires et les coûts externes représentent 24,9 M€, contre 21,19 M€ au S1 2014 sur une base pro forma, soit une perte d'exploitation de 5,6 M€ au S1 2015.

Les frais financiers nets ne représentent plus que 4,9 % du chiffre d'affaires, soit une amélioration par rapport aux 7,7 % en glissement annuel, qui s'explique par la diminution de l'endettement, qui passe de 19 M€ pour l'exercice 2014, à 18,4 M€. Le résultat net est une perte de 6,8 M€ contre un bénéfice de 3,9 M€ en glissement annuel.

ANALYSE

Comme nous l'avions déjà exprimé lors de l'annonce des résultats provisoires du S1 2015, les chiffres du semestre ont été inférieurs à nos attentes, en raison de performances commerciales plus faibles que prévues, mais également d'un effet de saisonnalité qui s'est répercuté négativement sur les revenus. Nous espérons une reprise au cours du S2, tout en redoublant de prudence, en raison du poids des charges (salaires + charges d'exploitation + charges externes) sur le chiffre d'affaires de 109 %.

Étant donné le montant des charges exceptionnelles supportées au S1, nous ne pensons pas que le chiffre d'affaires puisse couvrir les charges d'exploitation en 2015. Nous avons donc revu à la baisse nos prévisions de croissance du chiffre d'affaires et notre EBITDA(R) 2015 passe de 1,5 M€ à - 2,8 M€ (soit une baisse de 5 M € au S1 2015). L'exercice 2016 devrait cependant apporter une contribution positive, grâce à une synergie de coûts encore attendue et aux lancements de nouveaux produits.

Les 100 M€ de nouveaux investissements immobiliers réalisés par Inovalis au S1 2015, devraient contribuer à la croissance du chiffre d'affaires, même si l'ampleur de cette contribution reste encore incertaine. Le nouveau fonds allemand (Eurovalys) devrait également, selon nous, apporter sa contribution d'ici 2016.

Nous demeurons confiants pour la division services (Adyal) qui affiche une marge d'EBITDA(R) 2014, de 46,4 % sur une base pro forma. Malgré une certaine faiblesse au S1 - un chiffre d'affaires de 11,72 M€ cannibalisé par des charges de personnel de 8,3 M€ - nous anticipons toujours une solide performance du plus gros contributeur à l'EBITDA. Toutefois, nous restons prudents en ce qui concerne le segment production, pour lequel nous anticipons une faible marge d'EBITDA(R) de 2 % pour l'exercice, après un faible S1.

IMPACT

Nous maintenons notre opinion positive sur le titre, tout en nous appuyant sur des prévisions plus prudentes pour 2015. Nos prévisions de chiffre d'affaires ont été revues à la baisse et s'établissent maintenant à 89,8 M€, contre 92 M€ auparavant, nous avons également augmenté nos prévisions de frais généraux pour 2015, afin d'intégrer les charges exceptionnelles supportées au S1. Notre BNPA pour 2015 et 2016 s'élève à présent à 0,11 € et 0,46 € respectivement, contre de 0,50 € et 0,70 € antérieurement.

Nous restons confiants à moyen terme, car nous prévoyons toujours une accélération de la croissance du chiffre d'affaires tirée par les investissements et des apports de fonds ciblés de 800 M€ en 2017. Nous avons maintenu nos prévisions de résultat pour 2017 à 110 M€, en ligne avec les attentes du management, ainsi que de notre recommandation d'achat sur le titre.


Si le fichier PDF ne s'affiche pas ou pour le télécharger, cliquez ici.

Pour consulter le fichier PDF en intégralité, cliquez ici.

Pour visualiser les documents au format PDF, vous pouvez télécharger gratuitement Acrobat Reader XI.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant