Adrien Van Beveren : la moto a un incroyable talent

le , mis à jour le
0
Le jeune Adrien Van Beveren (25 ans) après sa troisième victoire à l'Enduropale. Deux semaines plus tôt, il avait terminé meilleur Français du Dakar.
Le jeune Adrien Van Beveren (25 ans) après sa troisième victoire à l'Enduropale. Deux semaines plus tôt, il avait terminé meilleur Français du Dakar.

Dimanche, au bout de trois heures d'effort, Adrien Van Beveren a terminé l'Enduropale du Touquet épuisé. Son visage, marqué par l'effort, a les stigmates de l'épreuve endurée. Le sable s'est immiscé partout, dans sa machine, dans sa combinaison et dans son casque. Le Nordiste vient de remporter pour la troisième fois la plus grande course sur sable de l'Hexagone. Son exploit ne s'arrête pas là : deux semaines plus tôt, il terminait meilleur Français de son premier Dakar après 9 000 kilomètres avalés en Amérique du Sud ! Qui aurait cru qu'un jeune de 25 ans allait bousculer la hiérarchie de ces deux épreuves mythiques de la moto ?

« Au Dakar, je ne me suis même pas perdu ! »

Un mois avant de briller sur les plages du Touquet, Adrien Van Beveren s'élance donc sur son premier Dakar au volant d'une Yamaha. « Mon objectif, c'est d'apprendre », répète-t-il inlassablement en Argentine. « Nous voulons qu'il découvre le rallye-raid et qu'il commence à la dure », explique Alexandre Kowalski, team director de Yamaha. « D'ailleurs, il dort sous une tente, pas en camping-car comme les pilotes officiels. » Qu'importe pour le gamin du Nord, motivé comme jamais par la course.

Son enthousiasme, il le conserve pendant les quinze jours de l'épreuve. Même quand il doit enlever ses bottes remplies d'eau lors de la première étape, qu'il s'enfonce dans la boue...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant