Adrien Anigo, «tenté par l'argent facile»

le
0
Le fils du directeur sportif de l'OM José Anigo a été abattu jeudi à Marseille. Retour sur le parcours d'un jeune homme « aspiré par la rue », comme l'avait décrit son père.

Un avant-bras droit Tatoué dépassant de son linceul. Voilà la seule image publique connue d'Adrien Anigo, 30 ans, exécuté jeudi à Marseille, alors qu'il descendait d'une voiture de location. Aux dernières nouvelles, il était pour la justice agent de sécurité. Quelques années auparavant, le fils du directeur sportif de l'Olympique de Marseille, José Anigo, avait tenu un magasin de sport avec son épouse, la mère de ses enfants.

Poursuivi pour vol avec armes en bande organisée pour des faits remontant à 2006 et 2007, Adrien Anigo devait être jugé l'an prochain aux côtés de deux complices présumés. Deux hommes, dont l'un rencontré précédemment en détention, avec qui il aurait participé à une dizaine de braquages à main armée de bijouteries et d'une poste entre les Bouches-du-Rhône, le Va...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant