Adrian Mutu ou le romantisme à la roumaine

le
0
Adrian Mutu ou le romantisme à la roumaine
Adrian Mutu ou le romantisme à la roumaine

Ce devait être son instant de gloire nationale. Le coup de pied qui enverrait la Roumanie en quarts de finale d'un Championnat d'Europe. Entre le triomphe et le chagrin, un obstacle : Gianluigi Buffon. Tandis qu'Adrian Mutu vient d'annoncer la fin d'une carrière marquée par la singularité et les enroulés du droit, coup de projecteur sur l'action qui le fit définitivement basculer dans la caste des romantiques. En même temps, pouvait-il en être autrement pour un joueur de Florence ?

Quelques pas d'élan. Un dernier regard vers les poteaux blancs séparés de 7 mètres 32. Une ultime respiration. Et l'échec. Ou plutôt le sauvetage impossible du bout de la semelle de Gigi Buffon, qui repousse le penalty d'Adrian Mutu. À la 81e minute de cet Italie-Roumanie (seconde journée du groupe C de l'Euro 2008), le buteur roumain sait qu'il vient de gaspiller l'une des seules chances de son pays d'entrevoir le second tour.


Pour une nation qui ne l'a disputé qu'une seule fois dans toute son histoire - quarts de finale en 2000 -, la désillusion est violente, sèche. Tout l'inverse des pupilles du malheureux qui se remplissent rapidement de souffrance et de culpabilité. Les mains sur les yeux, le regard dévasté, il ne peut qu'observer son bourreau aux cheveux gominés se faire féliciter par ses coéquipiers. À l'heure de se retirer définitivement des terrains, Adrian Mutu sait pertinemment que ces images le hanteront jusqu'à son dernier souffle. "Le football m'a brisé le cœur après ce loupé", résumait-il récemment.

Youtube

Avec des si, on refait l'Euro


Paradoxalement, à ce moment-là, l'attaquant prospère à Florence. Dans la forme de sa vie, le Roumain vient de boucler une saison à 23 pions avec la Fiorentina, ponctuée par une demi-finale de Coupe UEFA. Adulé par les tifosi de la formation viola qui le surnomment "Il Fenomeno", Mutu est loin de ses déboires avec la justice (suite à son contrôle positif à la cocaïne en 2004) et sportifs, avec la Juve notamment. C'est donc avec une confiance optimale qu'il rejoint le tandem suisso-autrichien avec sa sélection pour y disputer l'Euro. Seulement, le tirage au sort ne laisse que très peu d'espoirs aux siens. Dans le groupe des deux finalistes du dernier Mondial et des Pays-Bas, la Roumanie apparaît légitimement comme l'outsider.


9 juin 2008. Pour sa première…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant