ADP: UBS pointe les facteurs d'incertitudes.

le
0

(CercleFinance.com) - UBS n'est toujours pas emballé par le dossier de l'opérateur aéroportuaire français ADP. Estimant le titre pénalisé, à court terme, par l'incertitude entourant les capacités des compagnies aériennes, le bureau d'études a confirmé sa position neutre sur la valeur ce matin. Tout en abaissant de près de 14% son objectif de cours, qui revient de 110 à 95 euros.

A la Bourse de Paris, l'action ADP plie de 0,3% à 92,3 euros dans un marché en hausse de 1% environ.

En préambule, la note de recherche reconnaît sans ambage qu''ADP est une société bien gérée disposant d'actifs jugés attractifs à long terme, ainsi que d'un environnement réglementaire stable'.

Soit, mais le tableau est moins flatteur à court terme : d'abord, en raison d'un contexte touristique devenu plus difficile, la croissance du trafic devrait se limiter à 2% cette année à Paris. C'est certes mieux que la baisse anticipée à Francfort, mais moins que ce qu'Aena, l'homologue d'ADP en Espagne, devrait afficher.

'De plus, cette prévision est menacée par les éventuelles des réductions de capacité que les compagnies aériennes risquent de mettre en place afin de répondre à l'affaiblissement de la demande', indique une note de recherche.

UBS se fait aussi l'écho d'un 'mix passagers' moins favorable, en clair : une moindre proportion de passagers à fort pouvoir d'achat pouvant dépenser beaucoup dans les boutiques des galeries gérées par ADP. On pense aux touristes asiatiques, par exemple ceux du Japon et de Malaisie.

Enfin, ADP devrait consentir, jusqu'en 2016, des investissements soutenus qui pénaliseront d'autant sa trésorerie, et classeront de ce point de vue le groupe en dessous des valeurs comparables. De ce fait, l'éventualité d'un relèvement du taux de distribution disparaît, estime UBS.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant