ADP-Trafic ralenti et gel des tarifs pèseront en 2016

le
0
    * Ebitda +6,8%, résultat net PDG +6,9%, CA +4,5% en 2015 
    * Dividende proposé de 2,61 euros (2,44 euros en 2014) 
    * Trafic attendu en hausse de 2,3% en 2016 (+3,0% en 2015) 
    * Légère hausse de l'Ebitda en 2016, mais RNPG +10% au moins 
    * Gel des tarifs pour 2016 seulement, conforme au plan 
2016-20 
 
 (Actualisé avec propos du directeur financier) 
    par Cyril Altmeyer 
    PARIS, 16 février (Reuters) - Aéroports de Paris  ADP.PA  
devrait pâtir cette année de l'effet conjugué du ralentissement 
de son trafic et d'un gel des tarifs décidé dans le cadre de son 
programme 2016-2020. 
    L'exploitant des aéroports parisiens de Roissy et d'Orly 
précise dans un communiqué anticiper une hausse modérée de son 
excédent brut d'exploitation (Ebitda), après une hausse de 6,8% 
l'an passé à 1,184 milliard d'euros, en deçà du consensus 
Thomson Reuters I/B/E/S (1,248 milliard). 
    Le groupe se base sur une hypothèse de hausse de 2,3% de son 
trafic, inférieure aux 3,0% de l'an passé et à la croissance 
moyenne annuelle prévue dans son plan "Connect 2020" (+2,5%). 
    Le directeur financier Edward Arkwright a dit à des 
journalistes que cette hypothèse, marquée par une certaine 
prudence à ce stade de l'année, serait portée par les compagnies 
"low cost" et l'international. 
    La nouvelle structure tarifaire d'ADP, destinée à favoriser 
le trafic intercontinental et en correspondance, n'entrera en 
place qu'au 1er avril 2016, a-t-il rappelé. 
    "On anticipe qu'on en verra les fruits à partir de l'année 
2017", a estimé Edward Arkwright. 
    Mais selon le contrat de régulation économique (CRE) négocié 
avec l'Etat, les tarifs d'ADP stagneront en 2016, avant de 
recommencer à progresser à partir de l'an prochain. Ces tarifs 
ont augmenté de 2,4% l'an passé. 
    "Cette année 2016 a un profil un peu atypique", a souligné 
Edward Arkwright, sans donner de précisions de chiffre 
d'affaires, après une hausse de 4,5% en 2015 à 2,916 milliards 
d'euros (contre un consensus de 3,018 milliards). 
    Dans les boutiques situées après les contrôles de sécurité, 
le chiffre d'affaires par passager a atteint 19,7 euros l'an 
passé, dépassant l'objectif de 19 euros. 
    Le trafic avec la Chine a progressé de près de 17%, 
permettant un bond de 23% du chiffre d'affaires par passager à 
plus de 150 euros. ADP dessert huit destinations en Chine en 89 
vols hebdomadaires.   
    ADP, qui a pour principal actionnaire l'Etat avec 50,6% du 
capital, propose un dividende de 2,61 euros par action au titre 
de 2015 contre 2,44 euros pour 2014. 
    Comme l'an passé, ADP compte reverser à ses actionnaires 60% 
de son résultat net part du groupe (RNPG), attendu en hausse de 
10% ou plus, notamment grâce à la plus-value de la vente du 
siège parisien du groupe qui prévoit de s'installer à Roissy au 
second semestre. Le RNPG a augmenté de 6,9% en 2015. 
    L'action ADP a clôturé en hausse de 1,16% mardi à 105 euros, 
réagissant aux chiffres du trafic de janvier publiés lundi. Elle 
limite sa baisse à 2,05% depuis le début de l'année, contre un 
recul de 11,28% pour l'indice SBF 120  .SBF120 .   
     
    Le communiqué :  
  http://bit.ly/1R6tLsU   
     
    La présentation : 
  http://bit.ly/1LrP5Vm 
 
 (Edité par Pascale Denis) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant