ADP abaisse plusieurs de ses objectifs face à un trafic ralenti

le
0
AÉROPORTS DE PARIS ABAISSE PLUSIEURS DE SES OBJECTIFS CLÉS POUR 2015
AÉROPORTS DE PARIS ABAISSE PLUSIEURS DE SES OBJECTIFS CLÉS POUR 2015

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Aéroports de Paris a annoncé jeudi l'abaissement de plusieurs objectifs clés pour 2015 et la mise en oeuvre d'un plan d'économies en raison du ralentissement du trafic depuis cet été et de la dégradation des perspectives économiques.

L'exploitant des aéroports parisiens de Roissy et d'Orly, dont Augustin de Romanet a été nommé PDG fin novembre, table désormais sur une croissance annuelle moyenne de 1,9% à 2,9% du trafic passager entre 2010 et 2015, au lieu de 3,2% auparavant.

Le groupe, dont l'Etat détient 52%, n'attend en conséquence plus qu'une croissance de 25% à 35% de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) entre 2009 et 2015, au lieu de 40% auparavant.

Mais l'effort engagé pour développer ses commerces permet à ADP de maintenir son objectif de chiffre d'affaires par passager à 19 euros en 2015, quasiment doublé en dix ans.

"Le modèle économique est inchangé et reste robuste mais nous tirons les conséquences du ralentissement de la conjoncture économique sur le trafic", a déclaré le directeur financier Laurent Galzy lors d'une conférence téléphonique.

L'Association internationale du transport aérien (Iata) a dit la semaine dernière anticiper un ralentissement de la croissance du trafic à 4,5% en 2013 contre 5,3% prévu pour 2012.

ADP a confirmé viser pour 2012 une croissance modérée de son chiffre d'affaires et du trafic. A fin novembre, la croissance cumulée du trafic depuis le début de l'année était de 1,1%, en deçà des attentes du groupe.

Pour 2013, ADP prévoit une stabilité de son trafic, mais Laurent Galzy n'a pas voulu s'engager sur une prévision de chiffre d'affaires à ce stade.

Augustin de Romanet, ex-patron de la Caisse des dépôts, a été nommé fin novembre au poste de PDG pour succéder à Pierre Graff, atteint par la limite d'âge.

Le plan d'économies que vient de lancer ADP vise à limiter à 3% en moyenne la croissance annuelle des charges courantes sur la période 2012-2015 de la maison mère - l'entité qui gère les aéroports en excluant les filiales comme ADPI et Hub Telecom.

Le groupe compte également accélérer la baisse des effectifs de la maison mère au cours des trois prochaines années pour compenser une réduction moindre que prévu depuis 2010, notamment en raison du relèvement de l'âge de la retraite, a expliqué Laurent Galzy.

Au total, les effectifs de la maison mère baisseront de 7% sur la période 2010-2015, sur un effectif d'environ 7.000 personnes fin 2010, sans aucun licenciement et en grande partie par mobilité interne. ADP avait fixé à l'origine un objectif de réduction de 10% sur la période 2011-2015.

Les tarifs de redevance augmenteront de 3,0% à partir du 1er avril 2013, contre un rythme de 3,4% un an plus tôt.

L'action ADP a clôturé en baisse de 0,59% à 61,95 euros jeudi avant cette annonce, donnant une capitalisation boursière de 6,13 milliards. Elle a regagné 16,9% depuis le début de l'année.

Edité par Juliette Rouillon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant