Adocia : résultats annuels 2012

le
0

Adocia : résultats annuels 2012

Une position de trésorerie de 30,5 M€,
une perte annuelle de 6,0 M€ et

des avancées cliniques importantes sur les projets

Lyon, le 20 mars 2013 - Adocia (NYSE Euronext Paris : FR0011184241 - ADOC), société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments «best-in-class» à partir de protéines thérapeutiques déjà approuvées, annonce aujourd’hui ses résultats financiers annuels pour l’année 2012. Les comptes ont été arrêtés par le conseil d’administration le 15 mars 2013 et seront présentés à l’approbation des actionnaires lors de la prochaine assemblée générale du 18 juin 2013.

L’année 2012 se caractérise par les principaux évènements suivants :

Une entrée en bourse réussie

L’année 2012 a été marquée par l’entrée en bourse de la Société sur NYSE Euronext Paris. La levée de fonds réalisée pour un montant de 27,4 millions d’euros a donné à la Société des moyens supplémentaires pour développer ses projets ambitieux et intensifier ses efforts d’innovation.

Une solide position de cash

Grâce aux nouveaux revenus générés en 2012 et à une gestion rigoureuse des dépenses et investissements, la consommation de cash est restée particulièrement limitée sur l’exercice (0,8 millions d’euros pour 6,4 millions d’euros en 2011). Avec une solide position de cash à 30,5 millions d’euros, la Société dispose des moyens de financer son développement.

Le franchissement d’étapes clés sur les projets

En 2012, la Société a obtenu des résultats cliniques positifs de phase IIa avec le projet Insuline humaine rapide, Hinsbet®, ainsi que des résultats positifs de phase II avec le projet pour le traitement de l’ulcère du pied diabétique, BioChaperone® PDGF-BB.

L’année 2012 a été également marquée par le démarrage du partenariat avec le groupe Eli Lilly et le développement clinique en ligne avec le planning établi.

Enfin, la Société a renforcé sa propriété intellectuelle en obtenant la délivrance de son brevet couvrant les formulations BioChaperone® PDGF-BB sur le traitement des plaies chroniques et en déposant trois nouvelles demandes de brevets sur la formulation d’anticorps monoclonaux.

Principaux éléments financiers :

Les produits opérationnels de l’exercice 2012 progressent de près de 3,5 millions d’euros par rapport à 2011. Cette progression provient principalement de l’accord de licence signé fin décembre 2011 pour le développement d’une formulation d’un analogue d’insuline à action ultra-rapide. Le paiement initial (up-front payment)de 10 millions de dollars US, reçu fin janvier 2012 au titre de cet accord, est comptabilisé en revenus de licence de manière linéaire sur la durée de développement prévue au contrat, conduisant ainsi à la reconnaissance de 1,9 million d’euros de revenus de licences sur l’exercice 2012.

Par ailleurs, les contrats de recherche issus de ce partenariat, ainsi que la poursuite des collaborations sur les anticorps monoclonaux s’élèvent à 1,9 million d’euros en progression de +28% par rapport à l’année 2011.

Les financements publics de dépenses de recherche (essentiellement constitués du crédit d’impôt recherche) ont également augmenté significativement avec une hausse de +46 %, soit 1 million d’euros entre 2011 et 2012. Ceci résulte directement de l’accroissement des dépenses nécessaires au développement des projets du portefeuille.

31/12/2012

31/12/2011

En milliers d’euros – Normes IFRS

Revenus de licence et de collaboration

3 995

1 551

Financements publics des dépenses de recherche

3 241

2 236

Produits opérationnels

7 236

3 787

Les charges opérationnelles de l’exercice 2012 s’élèvent à 13,3 millions d’euros en 2012 contre 9,9 millions d’euros au titre de l’exercice 2011, soit une progression de +35%.

Le tableau suivant détaille les dépenses opérationnelles par nature de charges :

31/12/2012

31/12/2011

En milliers d’euros – Normes IFRS

Achats consommés

(834)

(434)

Charges de personnel

(4 934)

(4 047)

Charges externes

(7 050)

(5 169)

Impôts et taxes

(69)

(62)

Dotation aux amortissements et provisions

(419)

(151)

Charges opérationnelles

(13 306)

(9 862)

Les charges de personnel augmentent de près de 22%. Pour accompagner sa croissance, la société a augmenté ses effectifs passant de 55,9 à 66,6 Equivalents Temps Plein (ETP) en 2012. De même, l’accroissement de 36,4% des charges externes provient principalement de l’augmentation des études précliniques et cliniques sur les projets du portefeuille.


Près de 89% de ces charges opérationnelles représentent des dépenses en recherche et développement et traduisent l’intensification des efforts portés sur les différents projets du portefeuille.

Le tableau suivant détaille les charges opérationnelles par destination :

31/12/2012

31/12/2011

En milliers d’euros – Normes IFRS

Dépenses de recherche et développement

(11 784)

(8 568)

Frais généraux

(1 522)

(1 294)

Charges opérationnelles

(13 306)

(9 862)

Après intégration des éléments financiers, le résultat net enregistré au titre de l’exercice 2012 est une perte de 6,0 millions d’euros contre une perte de 6,5 millions d’euros au titre de l’exercice 2011.

La structure financière de la Société est particulièrement solide avec des capitaux propres de 23 millions d’euros pour 4,3 millions d’euros contre 2011.

La trésorerie de la Société, constituée de placements à échéance court-terme, s’élève à 30,5 millions d’euros à fin décembre 2012 contre 5,9 millions d’euros à fin décembre 2011.

« Grâce à la confiance témoignée par les investisseurs lors de l’introduction en bourse, nous avons franchi en 2012 des étapes importantes sur le plan financier, sur le plan organisationnel et sur le plan scientifique », commente Gérard Soula, Président Directeur Général d’Adocia. « Fort d’une stratégie qui s’est révélée efficace, nous poursuivons notre plan opérationnel ambitieux, conformément aux objectifs fixés. Nous sommes confiants dans notre capacité à apporter des innovations majeures qui feront le succès de notre Société ».

« Notre introduction en bourse nous a permis d’accélérer le développement de nos projets, tout en continuant à appliquer une politique rigoureuse dans la gestion de notre cash », ajouteValérie Danaguezian, Directeur Financier. Le burn rate de l’année a été limité et nos moyens financiers actuels nous donne la visibilité pour assurer le développement de nos projets sur les prochaines années ».

Prochains rendez-vous :

- 21 mars 2013 : Réunion SFAF à l’auditorium d’Euronext (Paris).

Adocia participera :

au congrès Future Leaders in Biotech le 5 avril à New York (Etats-Unis)

au SmallCap Event les 15 et 16 avril à Paris (France)

au BIO 2013 du 22 au 25 avril à Chicago (Etats-Unis)

Prochain communiqué financier :

Chiffre d’affaires du premier trimestre 2013 : le mercredi 24 avril 2013 (après clôture).
Le rapport financier d’Adocia, inclus dans le document de référence, sera mis à disposition au cours du deuxième trimestre 2013.


A propos d’Adocia :

“Innovative medicine for everyone, everywhere”

Adocia est une société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments très performants, dits « best-in-class », à partir de protéines thérapeutiques déjà approuvées.

Adocia est spécialisée sur l’insulinothérapie et le traitement de l’ulcère du pied diabétique, l’une des principales complications du diabète. Plus de 366 millions de personnes souffrent actuellement du diabète dans le monde (552 millions d’ici à 2030, +51% dont +70% dans les pays émergents) et 15 pour cent d’entre elles développeront un ulcère du pied au cours de leur vie. Les marchés visés par Adocia représentent plus de 20 milliards de dollars (17 milliards de dollars pour l’insulinothérapie et 3 milliards de dollars pour la cicatrisation de l’ulcère du pied diabétique).

Grâce à sa plateforme technologique de pointe, BioChaperone®, Adocia vise à améliorer l'efficacité et la sécurité des protéines thérapeutiques ainsi que leur facilité d'utilisation pour les patients, avec l’ambition de les rendre accessibles au plus grand nombre.

Adocia a enregistré ses premiers succès avec des études cliniques positives de phase I et II sur la formulation rapide d’une insuline humaine et des résultats prometteurs de phase I/II sur un produit pour la cicatrisation de l’ulcère du pied diabétique. Adocia a également confirmé la valeur de sa technologie pour la formulation d’une insuline analogue rapide en signant un contrat de licence exclusive et mondiale avec un acteur majeur de l’industrie pharmaceutique. Adocia développe par ailleurs une combinaison unique d’insuline rapide et d’insuline lente pour une insulinothérapie optimale avec un seul produit.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant