Adocia : accident de parcours en Inde

le
0
Gérard Soula, dirigeant d'Adocia. (© Adocia)
Gérard Soula, dirigeant d'Adocia. (© Adocia)

Deuxième coup dur pour la biotech lyonnaise. Après l’abandon en juin de ses programmes en cancérologie, faute de perspectives interessantes, Adocia annonce l’échec d’un essai clinique finale (phase III) mené en Inde avec le candidat-médicament pdgf-biochaperone, dans le traitement de l’ulcère du pied diabétique.

Selon les dirigeants, cet échec, qui fait suite à d’autres revers essuyés par des concurrents (Derma Science, Macro-Cure) dans cette indication, est moins lié au médicament qu’à la «non-standardisation» des protocoles de soins, qui rend les comparaisons difficiles. Le projet est, en tout cas, abandonné.

Réaction modérée des investisseurs

La réaction des investisseurs, quoique négative, est restée modérée. En effet, si cet essai avait réussi, Adocia aurait quand même dû mener un nouvel essai de phase III en Europe et Amérique du Nord, investir 20 millions d'euros et attendre trois ou quatre ans pour espérer décrocher une autorisation commerciale dans les marchés à fort potentiel économique.

Surtout, retardé de deux ans suite à des carences des autorités sanitaires indiennes, le projet avait été un peu oublié par les investisseurs.

Ces derniers restent focalisés sur deux programmes. Un nouvel essai clinique intermédiaire (IIa) démarre début 2017 avec BC Combo (une combinaison d'insulines rapides et lentes). En cas de succès et

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant