Adnani, porte-parole de l'Etat islamique, blessé en Irak-TV

le
0
 (Actualisé avec) 
    BAGDAD, 8 janvier (Reuters) - Abou Mouhammad al Adnani, 
porte-parole de l'Etat islamique, a été blessé en Irak au cours 
d'un raid aérien mené dans la province occidentale d'Anbar, 
rapporte jeudi la télévision publique irakienne, citant un 
communiqué de l'armée. 
    "Selon des informations confirmées, le terroriste Abou 
Mouhammad al Adnani, porte-parole des terroristes de Daech, a 
été blessé dans un raid aérien (...) dans la région de 
Barouana", dit-elle.  
    La télévision irakienne ajoute que Mouhammad al Adnani, 
blessé il y a quelques jours, a perdu beaucoup de sang et a été 
évacué vers la ville de Mossoul, dans le nord du pays. 
    Reuters n'a pu obtenir confirmation. 
    D'après la coalition internationale conduite par les 
Etats-Unis, une centaine de combattants de l'EI ont été tués 
cette semaine dans les frappes aériennes menées à Barouana et 
dans sa région. 
    Mouhammad al Adnani est un Syrien originaire de la province 
d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, qui avait rejoint les 
islamistes d'Al Qaïda il y a plus de dix ans et avait été un 
moment emprisonné par les Américains en Irak, selon la Brookings 
Institution. 
    William McCants, un membre de ce centre de réflexion, auteur 
du livre "L'Apocalypse d'ISIS", estime que, si elle est avérée, 
la blessure de Mouhammad al Adnani pourrait représenter un 
revers significatif pour l'Etat islamique. 
    "S'il a été rendu invalide, Baghdadi a perdu un très proche 
conseiller", a-t-il dit par téléphone, se référant à Abou Bakr 
al Baghdadi, le "calife" de l'Etat islamique. 
    "Il a été évoqué comme un possible successeur (...) et c'est 
un propagandiste très efficace." 
    Steve Warren, colonel de l'armée américaine et porte-parole 
de la coalition bombardant l'Etat islamique en Irak et en Syrie, 
a dit ne pas pouvoir confirmer les informations de l'armée 
irakienne, tout en ajoutant que Mouhammad al Adnani n'avait pas 
été pris pour cible par une frappe aérienne de la coalition. 
 
 (Stephen Kalin et Maher Chmaytelli, Jean-Philippe Lefief, Guy 
Kerivel et Benoît Van Overstraeten pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant