Admission Post-Bac : 6000 bacheliers n'ont toujours pas de place en fac

le
1
Admission Post-Bac : 6000 bacheliers n'ont toujours pas de place en fac
Admission Post-Bac : 6000 bacheliers n'ont toujours pas de place en fac

Un non de plus ! Lundi, le jour de son anniversaire (il vient d'avoir 18 ans), Alexandre a appris par mail que sa demande d'admission au collège de droit d'Assas, à Paris, était rejetée «en raison du trop grand nombre de candidats», précisait le courrier. Le jeune homme, titulaire d'un bac ES obtenu avec la mention bien -- «un 18/20 en économie et 19/20 en sciences politiques» --, n'a toujours aucune place à l'université pour la rentrée prochaine. Lui qui espère devenir un jour politologue ou économiste voit son rêve s'éloigner un peu.

 

A deux semaines de la rentrée, 6 000 aspirants étudiants sont, comme lui, toujours dans l'expectative. Parmi eux, 4 881 sont de nouveaux bacheliers, principalement de filières technologiques ou professionnelles. Les autres sont des étudiants en réorientation.

 

Système saturé

 

«Je veux garder espoir, je suis motivé, mais si je n'ai toujours rien en septembre, j'aurai le moral à zéro», prévient Alexandre. Avec la bénédiction de ses enseignants, ce bon élève a postulé à la Sorbonne dans quatre licences différentes, ainsi qu'aux universités d'Assas et Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), la plus proche de chez lui. Le logiciel national d'admission post-bac (APB) ne lui a offert aucune proposition dans ses sept premiers choix. Il espère un miracle. «Je suis 81e sur la liste d'attente de mon 5e voeu, en histoire-sciences politiques à la Sorbonne. Il faudra beaucoup de désistements pour que je décroche une place...»

LIRE AUSSI

> APB, un «énorme gâchis», selon la ministre de l'Enseignement supérieur

APB, qui trie les candidatures selon une série de critères administratifs, sans tenir compte des dossiers scolaires des élèves, est saturé. Mi-juin, le système a laissé sur le carreau 65 000 jeunes, lors de la première phase d'admission. Depuis s'est ouverte une «procédure complémentaire» permettant aux élèves de consulter les places vacantes dans toute ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor il y a 5 mois

    "sans tenir compte des dossiers scolaires des élèves" !!!!!